Articles du mot-clé : diable

Georges Surbled. Le diable et les sorciers. in « La Science catholique – Revue des sciences sacrées et profanes », 12eannée, n°8, n°15 juillet, 1898, pp. 673-685, et 12eannée, n°9, n°15 août, pp. 794-804.

Georges Surbled. Le diable et les sorciers. in « La Science catholique – Revue des sciences sacrées et profanes », 12eannée, n°8, n°15 juillet, 1898, pp. 673-685, et 12eannée, n°9, n°15 août, pp. 794-804.   Georges Surbled (1855-1913). Médecin polygraphe défenseur du spiritualisme traditionnel, il participe à des nombreuses revue, en particulier dans La Revue du Monde Invisible fondée et dirigée par Elie Méric, qui parut de 1898 à 1908, soit 10 volumes et La Science catholique, revue des questions sacrées et profanes… dirigée par J.-B. Jauget et dirigée par l’abbé Biguet de 1886 à 1910. Quelques unes de ses publication : — Le Rêve. Étude de psycho-physiologie. Partie 1. Extrait de le revue « La Science catholique », (Paris), 9e année, n°6, 15 mai 1895, pp..481-491. [en ligne En lire plus

Roland Antonioli. Rabelais et les songes. Extrait des « Cahiers de l’Association internationale des études françaises », (Paris), n°30, 1978, pp. 7-21.

Roland Antonioli. Rabelais et les songes. Extrait des « Cahiers de l’Association internationale des études françaises », (Paris), n°30, 1978, pp. 7-21.   Roland Antonioli (  ?  -1991). Professeur émérite de langue et littérature françaises à l’Université de Lyon III (Jean Moulin). Quelques publication: La Médecine dans la vie et dans l’œuvre de Fr. Rabelais. Thèse. Lettres. Paris IV. 1974. Rabelais et la médecine. Genève : Droz  1976.  XI-394 p. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Par commodité nous avons renvoyé les notes originale de bas de page en fin d’article. – Sauf le tableau en fin d’article, les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr [p. 7] En lire plus

Anonyme. Pourquoi le Diable a-t-il des cornes ? Extrait de la revue « L’Intermédiaire des chercheurs et des curieux », (Paris), volume 5, année 5, colonne 59, et colonne 347.

Anonyme. Pourquoi le Diable a-t-il des cornes ? Extrait de la revue « L’Intermédiaire des chercheurs et des curieux », (Paris), volume 5, année 5, colonne 59, et colonne 347.   Les cornes du Diable. — Pourquoi le Diable a-t-il des cornes ? Les cornes du Diable. Si le plus laid démon du monde Ne peut donner que ce qu’il a : Sous sa peau de serpent immonde, — (N’allez pas trop crier : « holà ! » SI je dépasse un peu les bornes !) — Il fallut bien que le diable eût des cornes, (Moi, j’en suis archi-convaincu,) Puisque qu’avec Eve, sa complice, Il planta ce noble appendice, Sur le front du premier… mari. UN CONFRÈRE.