Articles du mot-clé : dépersonnalisation

Pierre Janet. À propos du « déjà-vu ». Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), deuxième année, 1905, pp. 289-307.

Pierre Janet. À propos du « déjà-vu ». Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), deuxième année, 1905, pp. 289-307.   Pierre Marie Félix Janet nait à Paris le 30 mai 1859 et y meurt 27 février 1947. Philosophe, psychologue et médecin il occupe une place prépondérante dans l’histoire de ces disciplines. Il s’est fait remarquer également par une vive polémique avec Freyd contre la psychanalyse et l’origine de celle-ci. Il est à l’origine du concept de subconscient qu’il explicite en 1889 dans son ouvrage L’automatisme psychologique. Remarquable clinicien, il nous a laissé un corpus conséquent dont nous ne citerons que quelques travaux — Les obsessions et la psychasthénie. 1903. 2 vol. — De l’angoisse à l’extase. — Etat mental des hystériques. En lire plus

Jean Dagnan-Bouveret. La dépersonnalisation. Extrait de la « Revue de Paris », (Paris), dix-neuvième année, tome sixième, novembre-décembre 1912, pp. 630-653.

Jean Dagnan-Bouveret. La dépersonnalisation. Extrait de la « Revue de Paris », (Paris), dix-neuvième année, tome sixième, novembre-décembre 1912, pp. 630-653. Jean Magnan-Bouveret. Agrégé de philosophie, interne des Hôpitaux de Paris. — Il attribue la dépersonnalisation à l’aboulie. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’ouvrage. – Nous avons gardé l’orthographe, la syntaxe et la grammaire de l’original. – Les images ont été ajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection privée sous © histoiredelafolie.fr [p. 630] LA DÉPERSONNALISATION La personnalité n’est plus pour nous comme pour l’ancienne psychologie une idée abstraite dont les caractères d’unité et d’identité posaient surtout des problèmes de nature métaphysique. La simple observation intérieure ne permettait pas de pénétrer En lire plus

Henri Wallon. Délire verbal – Idées de possession, d’irréalité, de négation. Extrait du « Journal de Psychologie normale et pathologique », (Paris), XXVIe année, n° 1-2, 15 janvier – 15 février 1930, pp. 60 – 83.

Henri Wallon. Délire verbal – Idées de possession, d’irréalité, de négation. Extrait du « Journal de Psychologie normale et pathologique », (Paris), XXVIe  année, n° 1-2, 15 janvier – 15 février 1930, pp. 60 – 83. Henri Alexandre Wallon (1879-1962). Médecin, psychologue et home politique. Il fut directeur de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et professeur au Collège de France. Il soutint sa thèse de médecine en 1908 ayant pour thème Le Délire de persécution : le délire chronique à base d’interprétation. Bien que ses travaux recouvrent multiples sujets, les principaux sont centrés sur la psychologie de l’enfant. En voici quelques-uns : — Spiritisme, sexualité, psychose. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), XXe année, 1923, pp. 158-164. [en ligne sur notre site] En lire plus