Articles du mot-clé : démonomanie

Jules Séglas. Les hallucinations et le dédoublement de la personnalité dans la folie systématique. Les persécutés possédés et la variété psycho-motrice du délire des persécutions systématiques. Extrait des «Annales médico-psychologiques », (Paris), septième série, tome vingtième, cinquante-deuxième année, 1894, II, pp. 6-44.

Jules Séglas. Les hallucinations et le dédoublement de la personnalité dans la folie systématique. Les persécutés possédés et la variété psycho-motrice du délire des persécutions systématiques. Extrait des «Annales médico-psychologiques », (Paris), septième série, tome vingtième, cinquante-deuxième année, 1894, II, pp. 6-44.   Louis Jules-Ernest Séglas (1856-1939). Médecin psychiatre à l’origine de nombreux travaux et auteur lui-même il fut à l’origine du concept du « délire des négation ». Il étudia plus particulièrement la nosographie des délires, comme celui de persécution,  mais aussi des hallucinations et plus généralement des psychoses. Quelques publications : —  (avec Logre). Délire imaginatif de grandeur avec appoint interprétatif. Paris, « L’Encéphale », (Paris), I, 1911, p 6. —  Des troubles du langage chez les aliénés. Paris, J. Rueff et Cie, 1892. En lire plus

Eudes de Mirville. Névropathies mystérieuses ou l’homme possédé par les esprits. Extrait de la « Pneumatologie. Des esprits et de leurs manifestations fluidiques, devant la science moderne. Mémoire adressé à l’Académie… Quatrième édition », Paris, H. Vrayet de Surcy, 1858, pp. 124-204

Eudes de Mirville. Névropathies mystérieuses ou l’homme possédé par les esprits. Extrait de la « Pneumatologie. Des esprits et de leurs manifestations fluidiques, devant la science moderne. Mémoire adressé à l’Académie… Quatrième édition », Paris, H. Vrayet de Surcy, 1858, Chapitre V. pp. 124-204 Etudes de Mireille [Charles, Jules Eudes de Watteville de Mirville] (1802-1873). Le  marquis de Mireille était médium, illuminisme, mais aussi un écrivain érudit. Il a beaucoup écrit sur le spiritisme. — Le peuple ramené à la foi par des raisons et des exemples, Paris, 1841. — Le peuple et les savants du XIXe siècleu en matière de religion, Paris, 1845. — Pneumologie. Des esprits et de leurs manifestations fluidiques, devant la science moderne. Mémoires adressés au Académies… Paris, H. Vrayet de Surcy, 1863-1868. En lire plus

Esquirol. Démonomanie. Extrait du « Dictionnaire des sciences médicales – Panckoucke », tome 8, DAC-DES, 1814, pp. 294-318.

Esquirol. DÉMONOMANIE. Extrait du « Dictionnaire des sciences médicales – Panckoucke », (Paris), tome 8, DAC-DES, 1814, pp. 294-318. Jean-Étienne-Dominique Esquirol est né à Toulouse le 4 janvier 1772 et mort à Paris le 12 décembre 1840. Médecin aliéniste, il est à l’origine de la loi de 1838 obligeants chaque département français à se doter d’un asile psychiatrique, qui deviendront les hôpitaux spécialisés. Il fût en médecine l’élève de Jean-Nicolas Corvisart et le collaborateur de Philippe Pinel à l’hôpital de la Salpêtrière. Sur le plan épistémologique il fut l’un des premiers à établir une distinction entre hallucination et illusion. Nous renvoyons pour plus de détails sur la vie et la carrière de ce pilier fondateur de la psychiatrie au Dictionnaire biographique de En lire plus