Articles du mot-clé : délire émotif

Du rôle du rêve dans l’évolution du délire. Thèse de médecine de la faculté de médecine de Paris. Par Philippe Chaslin. 1887.

Philippe Chaslin. Du rôle du rêve dans l’évolution du délire. Thèse de médecine de la faculté de médecine de Paris. Paris, A. Davy, 1887. 1 vol. in-8°, 1 fnch., 61 p. — Autres éditions identiques : Paris, A. Parent, 1887. Et édition de librairie : Paris, Asselin et Houzeau, éditeur, 1887. 1 vol. in-8°, 1 fnch., 61 p. Avec un complément bibliographique par Michel Collée.  Cité par Freud dans son ouvrage : La Science des rêves. Philippe Chaslin (1857-1923). Aliéniste, grand spécialiste de la nosographie française et allemande, il fait une description fort pertinente de la confusion mentale et de la folie discordante, synonyme de schizophrénie [La confusion mentale primitive. Stupidité, démence aiguë, stupeur primitive. Paris, Asselin et Houzeau, 1895. 1 vol. En lire plus

Du délire émotif. Par Bénédict Augustin Morel. 1866.

Bénédict-Augusin Morel. Du délire émotif. Névrose du système nerveux ganglionnaire viscéral. Article paru dans les « Archives générales de médecine », (Paris), (VIe série, tome 7), 1866, volume I, pp. 385-707. Un texte essentiel et princeps pour l’épistémologie en psychiatrie. Première  descriptions de ce que qui sera décrit par Freud comme la névrose d’angoisse, et par la suite le Trouble Obsessionnel Compulsif. Bénédict-Augustin Morel nait le 22 novembre 1809 à Vienne , en Autriche, au hasard des déplacements des troupes napoléoniennes. On ignore tout de sa mère. Son père, fournisseur des armées, ne s’occupera jamais de   lui. Il est confié, vers 1814, au directeur d’une Maison d’éducation du Luxembourg, l’abbé Dupont, à la charge de qui il reste au décès  et qui l’emmène avec En lire plus