Articles du mot-clé : délire

Dupré  & Logre. Les délires d’imagination. Extrait de la revue « L’Encéphale », (Paris), 6e année, premier semestre, 10 mars 1911, pp. 209-232, 337-350 et 430-450.

Dupré  & Logre. Les délires d’imagination. Extrait de la revue « L’Encéphale », (Paris), 6e année, premier semestre, 10 mars 1911, pp. 209-232, 337-350 et 430-450.   Le texte princeps du concept de délire imaginatif ou délire d’imagination, pour faire suite à celui de Mythomanie créé en 1905, par Ernest Dupré, mais aussi à celui de délire d’interprétation de Paul Sérieux et Joseph Capgras. Ferdinand Pierre Louis Ernest Dupré (1862-1921). Médecin et aliéniste, élève de Chauffard, de Landouzy et de Brouardel, il fut très influencé par Auguste Motet, directeur de la maison de santé de Charonne. C’est en 1905 qu’il propose le terme de mythomanie pour désigner la tendance volontaire et consciente de l’altération de la vérité. Il défend les théories des « constitutions », en reprenant et En lire plus

Robert Van Der Elst. Les Stigmatisations. Extrait de la « Revue pratique d’apologétique », (Paris), 15 décembre 1911, pp. 423-448.

Robert Van Der Elst. Les Stigmatisations. Extrait de la « Revue pratique d’apologétique », (Paris), 15 décembre 1911, pp. 423-448.   Robert Van Der Elst (1876-1947). Docteur en médecine et docteur ès-lettres, poète à l’occasion semble-t-il. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Par commodité nous avons renvoyé les notes originales de bas de page en fin d’article. – Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr [p. 423] Les Stigmatisations. Comme les guérisons miraculeuses (1), les stigmatisations présentent un certain nombre d’avantages faciles à exploiter dans un but apologétique : elles sont indéniables en tant que faits ; étant généralement externes, elles forcent l’attention de tous ; leur siège En lire plus

Bernard-Leroy et Tobolowska. Le mécanisme intellectuel du rêve. Extrait de la « Revue Philosophique de la France et de l’Étranger », (Paris), vingt-sixième année, tome LI, janvier à juin 1901, pp. 570-593.

Bernard-Leroy et Tobolowska. Le mécanisme intellectuel du rêve. Extrait de la « Revue Philosophique de la France et de l’Étranger », (Paris), vingt-sixième année, tome LI, janvier à juin 1901, pp. 570-593.   Voici la position résume des auteurs : Ce qui se dégage de notre conception du rêve, c’est que dans le rêve comme dans la perception extérieure, la matière principale est fournie par des successions d’images indépendantes et non par des idées. Eugène-Bernard Leroy (1871-1932). Nous n’avons trouvé aucune donnée biographique sur ce médecin, pourtant important. Nous nous contentons donc, provisoirement de citer quelques unes de ses publications : — Sur l’illusion dite de « dépersonnalisation ». In « Revue Philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), tome XLVI, juillet à décembre 1898, pp. 157-162. [en ligne En lire plus