Articles du mot-clé : délire

G. Ch. Delarive. Sur un nouvel établissement pour la guérison des aliénés. Genève, 1798.

G. Ch. Delarive. Sur un nouvel établissement pour la guérison des aliénés. Extrait de la « Bibliothèque britannique ; uu Recueil Extraits des Ouvrages Anglais périodiques et autres ; des Mémoires desTransactions des Sociétés et Académie de la Grande-Bretagne, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique ; en Deux Séries intitulées LITTÉRATURE ET SCIENCES ET ARTS, rédigé à Genève, par une société de gens de lettres », (Genève), tome huitième, 1798, pp. 300-327.   G. Ch. Delarive. Médecin suisse.  Il eut l’opportunité de visiter l’asile fondé par Willam Tuke, appelé La Retraite, à York en Angleterre, qui ouvrit en 1796. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’ouvrage. – Par commodité nous avons renvoyé la note originale de bas de page en fin d’article. – En lire plus

Ernest Dupré et Léopold Lévi. Délire hypocondriaque de zoopathie interne, chez un débile tabétique hystérique et gastropathe. Extrait de la « Revue neurologique », (Paris), tome XI, 1903, pp. 918-921.

Ernest Dupré et Léopold Lévi. Délire hypocondriaque de zoopathie interne, chez un débile tabétique hystérique et gastropathe. Extrait de la « Revue neurologique », (Paris), tome XI, 1903, pp. 918-921.   Ferdinand Pierre Louis Ernest Dupré (1862-1921). Médecin et aliéniste, élève de Chauffard, de Landouzy et de Brouardel, il fut très influencé par Auguste Motet, directeur de la maison de santé de Charonne. C’est en 1905 qu’il propose le terme de mythomanie pour désigner la tendance volontaire et consciente de l’altération de la vérité. Il défend les théories des « constitutions », en reprenant et donnant suite à celles de Augustin Morel et Valentin Magnan. Parallèlement il développe une théorie des Phobis imaginatives et des délites d’imagination Celles-ci seront publiées par son élève, Benjamin Logre, En lire plus

Claude-Charles Pierquin. Réflexions philosophiques et médico-légales sur les maladies intellectuelles du sommeil. Deuxième édition. Paris, impr. de C. Thuau, 1829. 1 vol. in-8°, 84 p. Texte intégral. 

Claude-Charles Pierquin. Réflexions philosophiques et médico-légales sur les maladies intellectuelles du sommeil. Deuxième édition. Paris, impr. de C. Thuau, 1829. 1 vol. in-8°, 84 p. Texte intégral.    Claude-Charles Pierquin de Gembloux (1798-1863). Médecin, polygraphe et érudit, d’un éclectisme certain, qui le mène à aborder, outre sa formation, l’archéologie, la philologie, l’histoire, mais aussi l’hygiène et la poésie. Collaborateur de nombreuses revues médicales. Quelques publications : — De la Peine de mort et de son influence sur la santé publique (1830) — De l’Arithmétique politique de la folie (1831) — Traité de la folie des animaux, de ses rapports avec celle de l’homme et les législations actuelles, précédé d’un Discours sur l’encyclopédie de la folie, et suivi d’un Essai sur l’art En lire plus