Articles du mot-clé : conte

O. D. Le portrait du Diable. Extrait de la revue « L’Interdémiaire des chercheurs et des curieux », (Paris), 6e année – 1870-1873, 1873, colonnes 350-352.

O. D. Le portrait du Diable. Extrait de la revue « L’Interdémiaire des chercheurs et des curieux », (Paris), 6e année – 1870-1873, 1873, colonnes 350-352. Une curiosité dans notre rubrique  » Légendes et folklores ». [colonne 350] Le portrait du Diable. On raconte que le célèbre Santeuil rencontra un jour une dame qui, sans autre compliment, le pria de vouloir bien la suivre. Comme elle était jolie, le poète, quoique surpris de l’aventure, ne voulut pas la refuser. Mais son étonnement augmenta encore et se modifia beaucoup, lorsqu’il se vit conduire chez un peintre à qui la dame le présenta en disant : « Tenez, absolument comme cela ! » C’est qu’elle avait commandé un tableau où figurait le Diable et, ne trouvant pas que l’artiste En lire plus

La Mandragore. Par Jean Lorrain. Avec trente-trois illustrations de Marcel Pille. 1899.

Jean Lorrain. La Mandragore. Avec trente-trois illustrations de Marcel Pille, gravées par Deloche, Florian, le deux Froemnt et Julien Tynaire. Paris, Edouard Pelletan éditeur, M D CCC XCIX. 1 vol. in-8°, 60 p. Jean Lorrain [Paul Alexandre Martin Duval] (1855-1906).  Ecrivain, dans la lignée de ce qu’on appellera les « Décadents », il fut auteur de romans, de nouvelles, de contes, de poésie, de pièces de théâtre. Il fut la contemporain des Jules Barbey d’Aurevilly, Joris-Karl Huysmans, François Coppée, Léon Bloy, etc… Cultivant la provocation et choisi délibérément la voie du scandale. Quelques publications : — Monsieur de Phocas. 1901. — Le Vice errant. 1901. — Sonyeuse. 1891. — Buveurs d’âmes. 1893. — Un démoniaque. 1895. Notre reproduction a été effectuée à partir d’un ouvrage de collection personnelle. Seule le En lire plus

La Pensée magique chez l’enfant. Par Sophie Morgenstern. 1934.

Sophie Morgenstern. La Pensée magique chez l’enfant.] in « Revue Française de Psychanalyse », (Paris), 1934, VII, 1, pp. 99-115. Sophie Morgenstern (1875-1940). Psychiatre et psychanalyse. Formée à la faculté de médecine de Zurich, puis au Burghölzli avec Eugen Bleuler et Eugène Minkowski. Elle fut analysée par Eugénie Sokolnicka. C’est elle qui initia la psychanalyse des enfants en France ; recrutée par Georges Heuyer à l’hôpital de Vaugirard en 1924 ; elle eut une influence déterminante sur Serge Lebovici et Françoise Dolto. Sesprincipales publications de librrairie : La structure de la personnalité et ses déviations. Paris, Editions Denoël, 1939. 1 vol. 16/24.7, 83 p. Dans la « Bibliothèque psychanalytique ». Broché. Psychanalyse infantile. Symbolisme et valeur clinique des créations imaginatives chez l’enfant. Ouvrage illustré de En lire plus