Articles du mot-clé : antiquité

Edmond Le Blant. Artémidore. Extrait des « Mémoires de l’Institut natinal de France », (Paris), tome 36, 2ème partie, 1901, pp. 17-29.

Edmond Le Blant. Artémidore. Extrait des « Mémoires de l’Institut natinal de France », (Paris), tome 36, 2ème partie, 1901, pp. 17-29.   Edmond Frédéric Le Blant (1818-1897). Archéologue. – Directeur de l’École française de Rome (1883-). – A été membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres. Polygraphe dont nous avons retenu en particulier : — Sur l’accusation de magie dirigée contre les premiers chrétiens. Extrait des Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 13ᵉ année, 1869. Et tiré à part : Nogent-le-Rotrou, imprimerie de A. Gouverneur , 1869. — Artémidore. Extrait des « Mémoires de l’Institut natinal de France », (Paris), tome 36, 2ème partie, 1901, pp. 17-29. Les images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de En lire plus

A. Vercoutre. La Médecine sacerdotable dans l’Antiquité grecque. Extrait de la « Revue Archéologique (Antiquité et Moyen Age), (Paris), Troisième série, Tome VI, juillet-décembre 1885 et 1886.

Dr A. Vercoutre. La Médecine sacerdotable dans l’Antiquité grecque. Extrait de la « Revue Archéologique (Antiquité et Moyen Age) », (Paris), Troisième série, Tome VI, juillet-décembre 1885, pp. 273-292, et Tome VII, janvier-juin 1886, pp. 23-26 et 106-123. Auguste-Théophile Vercoutre (1950-19??). Médecin, major de 1ère classe, archéologue et numismate belge. tous avons réuni ici un article paru en 3 parties dans la même revue, mais dans deux années différentes. Les notes éditées en fin de chaque partie ont été réunies à la fin des trois articles. Quelques publications : — La médecine publique dans l’antiquité grecque, 1880 . — Les origines d’Apollon, 1894. — Les Bas-Reliefs de l’autel des « nature parisiaci ». 1907. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale En lire plus

Hippocrate. Traité des songes. [-421/-377]

Hippocrate. Traité des songes. Extrait des « Œuvres d’Hippocrate. Traduction latine d’Anuce Foès (édition de Pierer). Traduction française de J.-B.  Gardeil, professeur de Médecine à l’Université de Toulouse ert de Coray, médecin grec. », Paris, chez M. Gautret, tome deuxième, 1838, pp. 85-94. Ce texte nous informe sur la façon dont on approchait le rêve dans l’Antiquité grecque. Il faudra attendre le IIe siècle, avec Artémidore de Daldis, appelé plus couramment d’Éphèse, pour observer de nouvelles perspectives. Hippocrate (Ἱπποκράτης) de Cos (vers 460 avant J.-C. – vers 370 avant J.-C.). Médecin et philosophe grec, considéré comme le père de la médecine. De cette édition bilingue sur deux colonnes, latin-français, nous n’avons reproduit que le texte français, ce qui explique la numérotation de la En lire plus