Articles du mot-clé : anthropophagie

Legrand du Saulle. Essai sur l’anthropophagie. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), tome huitième, 1862, pp. 472-480.

Legrand du Saulle. Essai sur l’anthropophagie. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), tome huitième, 1862, pp. 472-480.   Henri Legrand du Saulle (1830-1886). Fut interne de Bénédict Morel à Saint-Yon, puis assistant de Louis-Florentin Cameil à Charenton, il fur ensuite nommé poste de Prosper Lucas à Bicêtre, et enfin remplaça Louis Delasiauve à La Salpêtrière. Il fur également attaché au Dépôt de la Préfecture de police sous l’autorité de Charles Laségue. Autant dire que ses influences furent variées et prestigieuses. Il est connu pour ses travaux en médecine légale, mais aussi sur les troubles de la personnalité, particulièrement pour son œuvre pionnière concernant les phobies et les troubles obsessionnel-compulsifs. Quelques travaux parmi ses très nombreuses publications : — Le somnambulisme naturel. Discussion médico-légale sur En lire plus

P. M. Les Mangeurs de chair humaine. Extrait du « Journal du Dimanche », (Paris), 29 janvier 1893,

P. M. Les Mangeurs de chair humaine. Extrait du « Journal du Dimanche », (Paris), 29 janvier 1893, LES MANGEURS DE CHAIR HUMAINE Quoi qu’on puisse en penser, il existe toujours, à notre époque éclairée, des cannibales et des anthropophages, non pas que nous fassions ici allusion à quelques cannibales de notre Europe civilisée, mais bien à certaines populations des îles de l’Océanie, de l’intérieur de l’Afrique, et de l’Amérique du Sud qui ne cachent en aucune façon leur goût avéré pour la chair humaine. La détermination des causes qui ont provoqué ou qui maintiennent encore ces barbares coutumes est du ressort des études anthropologiques. La première de ces causes, la plus fréquente, semble être la disette. Il est certain que, par En lire plus

Henri Labouret. La Sorcellerie au Soudan Occidental. Extrait de la revue « Africa : Journal of the International African Institute », (Cambridge), Vol. 8, n°4, Octo., 1935), pp. 461-472.

Henri Labouret. La Sorcellerie au Soudan Occidental. Extrait de la revue « Africa : Journal of the International African Institute », (Cambridge), Vol. 8, n°4, Octo., 1935), pp. 461-472.   Henri Labouret (1878-1959). Licencié en droit, élève officier en 1907, il devient lieutenant des tirailleurs sénégalais. Blessé au cours des opérations en Côte d’Ivoire, il devient administrateur. Il s’intéresse alors plus spécialement à l’ethnographie. Parlant déjà le mandingue et le peul, il apprend le lobe, le brirdor et le dian. Il est nommé le 1er juillet 1930, lors de la constitution de la Société des Africanistes; membre du conseil. Quelques publications parmi de très nombreuses publications: — Les tribus du rameau Lobi , 1931. — Les Mading et leur langue, 1933. — Histoire En lire plus