Articles du mot-clé : animaux

Procès, condamnations, excommunications contre des animaux. 1833

Procès, condamnations, excommunications contre des animaux. Article paru dans la revue « Le Magasin Pittoresque », (Paris), tome premier, 1833, p. 35. [p. 35] PROCES, CONDAMNATIONS, EXCOMMUNICATIONS CONTRE DES ANIMAUX Il fait un temps en France ou des tribunaux prononçaient des condamnations contre des animaux prévenus de certains délits, et où l’autorité ecclésiastique lançait les foudres de l’excommunication contre des insectes nuisibles. Cet usage de la justice divine et humaine apparue si monstrueux aux générations nouvelles, quel nom pont voulu d’abord et ajouter foi ; mais des documents authentiques ne permettent plus de conserver aucun doute. Ainsi, plusieurs manuscrits conservés à la bibliothèque royale ou possédés par des savans, contiennent des dispositifs de ses jugements, et jusqu’au mémoire de frais et dépenses En lire plus

Procès faits aux animaux. Curiosités judiciaires et judiciaires du Moyen Âge. Par Emile Agnel. 1858.

Emile Agnel. Curiosités judiciaires et judiciaires du Moyen Âge. Procès faits aux animaux. Paris, J. B. Dumoulin, 1858. 1 vol. in-8°, 47 p. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’ouvrage. – Nous avons gardé l’orthographe, la syntaxe et la grammaire de l’original, en corrigeant toutefois quelques fautes d’impression.
 – Par souci de clarté et commodité nous avons renvoyé les notes originales de bas de page en fin d’article. –  Autant que faire se peut, nous avons également respecté la présentation. – Les images ont été ajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie. [p. 5] CURIOSITES JUDICIAIRES ET HISTORIQUES DU MOYE AGE PROCES CONTRE LES ANIMAUX   Les singularités En lire plus

Rapport et recherches sur les procès et jugements relatifs aux animaux. Par M. Berriat-Saint-Prix. 1829.

Nous proposons un article fort rare , sur un sujet qui ne l’est pas moins, les Procès faits aux animaux, pour les raisons les plus diverses. Nous trouverons un coq, brûlé sur le bûcher pour avoir pondu un oeuf; des moineaux excommuniés pour s’être rassemblés en trop grand nombre dans une église, et avoir gêné les dévots; ou encore un procès en excommunication fait aux rats, reportés, parce que chacun des accusés, en trop grand nombre, là aussi, n’avaient pas pu être prévenus de la tenue du procès. Une étude rigoureuse, sérieuse, et statistique qui indique ses sources précisément. Bérriat Saint-Prix Charles [1802-1870]. Rapport et recherches sur les jugements relatifs aux animaux.] in « Mémoires de la Société des Antiquaires de France », (Paris), En lire plus