Articles du mot-clé : alcoolisme

René Artigues. Essai sur le valeur sémiologique du rêve. Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 29 janvier 1884. Paris, A. Parent, 1884. 1 vol

René Artigues. Essai sur le valeur sémiologique du rêve. Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 29 janvier 1884. Paris, A. Parent, 1884. 1 vol.   René Artigues (1860-    ). Médecin dont nous n’avons trouvé aucune données bio-bibliographiques Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr [p. 5] ESSAI SUR LA VALEUR SÉMÉIOLOGIQUE DU RÊVE AVANT-PROPOS Le rêve est un phénomène qu’on ne peut bien rattacher à aucune des branches de la science, peut-être parce qu’il se rattache à toutes. Sa situation est comparable à celle de ces petits États, entourés de En lire plus

Azam. Entre la folie et la raison. Les toqués. Extrait la « Revue scientifique », (Paris), 28eannée, 1ersemestre, tome XLVII, janvier-juillet 1891, pp. 613-621.

Azam. Entre la folie et la raison. Les toqués. Extrait la « Revue scientifique », (Paris), 28eannée, 1ersemestre, tome XLVII, janvier-juillet 1891, pp. 613-621.   Reprise de l’article intégral : Azam. Entre la folie et la raison. Les toqués. Extrait des « Annales de psychiatrie et d’hypnologie », (Paris), nouvelle série, 3eannée, 1893, pp. 97-104, et 134-146. Étienne Eugène Azam (1822-1899). Chirurgien bordelais qui s’intéressa beaucoup à la psychologie en général et à l’hypnotisme en particulier. Il fut avec Alfred Velpeau et Paul Broca, un des premier à découvrir l’anglais Braid et sa théorie de l’hypnotisme, et à en faire connaitre la pensée en France. Quelques unes de ses publications : — De la folie sympathique provoquée ou entretenue par les lésions organiques de En lire plus

Raoul Leroy. Un cas d’hallucinations lilliputiennes. Extrait du « Bulletin de la société clinique de médecine mentale », (Paris), troisième année, 1910, pp. 132-135.

Raoul Leroy. Un cas d’hallucinations lilliputiennes. Extrait du « Bulletin de la société clinique de médecine mentale », (Paris), troisième année, 1910, pp. 132-135.   Raoul Leroy (1869-1941). Médecin psychiatre, ancien interne des asiles de la Seine. Il est à l’origine du concept de « l’hallucination lilliputiennes » dont nous présentons ici le texte princeps et qui sera suivi de très nombreux travaux sur la même question juste après la première guerre mondiale. André Breton y puisera quelque idée dans un de ses poèmes en 1934. Quelques publications : — Les persécutés persécuteurs. Paris, 1896. — La responsabilité des hystériques. Rapport présenté au congrès des médecins aliénistes et neurologistes de France et des pays de langue française, Seizième session, Lille, 1-7 aout 1909. Lille, Le Bigot En lire plus