Articles du mot-clé : agoraphobie

Azam. Entre la folie et la raison. Les toqués. Extrait la « Revue scientifique », (Paris), 28e année, 1ersemestre, tome XLVII, janvier-juillet 1891, pp. 613-621.

Azam. Entre la folie et la raison. Les toqués. Extrait la « Revue scientifique », (Paris), 28eannée, 1ersemestre, tome XLVII, janvier-juillet 1891, pp. 613-621.   Reprise de l’article intégral : Azam. Entre la folie et la raison. Les toqués. Extrait des « Annales de psychiatrie et d’hypnologie », (Paris), nouvelle série, 3eannée, 1893, pp. 97-104, et 134-146. Étienne Eugène Azam (1822-1899). Chirurgien bordelais qui s’intéressa beaucoup à la psychologie en général et à l’hypnotisme en particulier. Il fut avec Alfred Velpeau et Paul Broca, un des premier à découvrir l’anglais Braid et sa théorie de l’hypnotisme, et à en faire connaitre la pensée en France. Quelques unes de ses publications : — De la folie sympathique provoquée ou entretenue par les lésions organiques de En lire plus

Du délire émotif. Par Bénédict Augustin Morel. 1866.

Bénédict-Augusin Morel. Du délire émotif. Névrose du système nerveux ganglionnaire viscéral. Article paru dans les « Archives générales de médecine », (Paris), (VIe série, tome 7), 1866, volume I, pp. 385-707. Un texte essentiel et princeps pour l’épistémologie en psychiatrie. Première  descriptions de ce que qui sera décrit par Freud comme la névrose d’angoisse, et par la suite le Trouble Obsessionnel Compulsif. Egalement, un peu avant Westphal, sans le nommer, il décrit ce que sera l’agoraphobie.  Bénédict-Augustin Morel nait le 22 novembre 1809 à Vienne , en Autriche, au hasard des déplacements des troupes napoléoniennes. On ignore tout de sa mère. Son père, fournisseur des armées, ne s’occupera jamais de   lui. Il est confié, vers 1814, au directeur d’une Maison d’éducation du Luxembourg, l’abbé Dupont, En lire plus