Antoine Ritti. FOLIES DIVERSES. Extrait du « Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales – A. Dechambre », (Paris), Quatrième série, tome troizième, FOI-FRA, 1879, pp. 306-307.

division 27 – French physician. Bust.
Sculptor: unknown.

Antoine Ritti. FOLIES DIVERSES. Extrait du « Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales – A. Dechambre », (Paris), Quatrième série, tome troizième, FOI-FRA, 1879, pp. 306-307.

 

Antoine Ritti (1844-1920). Médecin aliéniste originaire de Strasbourg, il commença sa carrière dans le département de la Meurthe à l’asile de Fains, dont il fut chassé par les hostilités franco-allemandes. Il rejoint alors Paris et la Maison de Santé Esquirol. Quelques publications :
FOLIE. Extrait du « Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales – A. Dechambre », (Paris), Quatrième série, tome troizième, FOI-FRA, 1879, pp. 271-306. [en ligne sur notre site]
FOLIE DU DOUTE AVEC DÉLIRE DU TOUCHER. Extrait du « Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales », Paris, Éd. G. Masson et P. Asselin, 4e série, t. III,  1879, pp. 339-348.  [en ligne sur notre site]

Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Par commodité les notes de bas de page ont été renvoyées en fin d’article. – Les images on été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection privée sous © histoiredelafolie.fr

[p. 306]

FOLIES DIVERSES. En nosologie, le terme de folie s’emploie pour désigner un genre de maladies, comprenant un grand nombre d’espèces distinctes. Parmi celles-ci, les unes ont reçu des noms spéciaux, telles que la manie, la mélancolie, la démence, etc. aux autres, au contraire, ont été imposées des dénominations, composées du terme générique (folie) suivi d’un adjectif ou d’un membre de phrase spécifiques telles sont la folie à double forme, la folie hystérique, hypochondriaque, épileptique, etc. On comprend sans peine que le nombre de ces espèces est relativement considérable, si l’on tient compte des points de vue différents auxquels se sont placés et se placent encore les auteurs des diverses classifications de la folie. Celles-ci ayant le plus ordinairement pour base, tantôt la symptomatologie, tantôt l’étiologie, toutes les formes ou espèces qui ont été créées sont ou étiologiques ou symptomatiques. Il ne nous appartient pas de discuter ici la valeur de ces classifications, ni les caractères qui ont servi à les fonder. Encore moins chercherons-nous à leur en substituer une nouvelle, craignant trop d’encourir le reproche que faisait Buchez aux médecins voués à l’étude des maladies mentales « Lorsqu’ils croient avoir fini leurs études, dit-il quelque part, les rhétoriciens font une tragédie et les aliénistes une classification. » D’ailleurs, cette question a été traitée avec tous les développements qu’elle comporte aux articles ALIÉNATION MENTALE et FOLIE. Mais un ouvrage de la nature de ce Dictionnaire étant à la fois historique et dogmatique, [p. 307] le lecteur doit pouvoir y trouver des renseignements sur toutes les folies admises par les différents auteurs. Nous allons en faire une énumération aussi complète ̃que possible, donnant des unes une description détaillée, renvoyant pour les autres à leurs synonymes ou aux articles qui leur sont spécialement consacrés. Ant. RITTI.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE