Articles de la catégorie : Lycanthropie

Maurice Macario. Les hallucinations. Deuxième partie.  Article paru dans les « Annales médico-psychologiques », (Paris), tome VII, 1, 1846, pp. 13-45.

Maurice Macario. Les hallucinations. Deuxième partie.  Article paru dans les « Annales médico-psychologiques », (Paris), tome VII, 1, 1846, pp. 13-45.   rticle paru en deux partie, la seconde : Les rêves pathologiques, 1847, également sur notre site. Ces deux articles sont le ferment de l’ouvrage qui paraîtra quelques années pus tard, en 1846 (voir ci-dessous). Maurice-Martin-Antonin Macario (1811-1898). Médecin aliéniste qui participa aux fameux débats des années 50 sur les hallucinations avec Lélut et Brierre de Boismont, il mobilisa son attention et ses recherches également sur les rêves. Elève de Leuret il proposa comme thérapeutique de la démonomanie, un traitement moral énergique. Nous avons retenu de ses nombreuses publications : — Etude clinique sur la démonomanie. Article parut dans les En lire plus

Fabre. ZOANTHROPIE. Extrait de la « Bibliothèque du Médecin-Praticien ou résumé général de tous les ouvrages de clinique médicale et chirurgicale…, (Paris), tome neuvième, Maladies de l’encéphale, maladies mentales, maladies nerveuses, 1849, pp. 525-526.

Dr Fabre. ZOANTHROPIE. Extrait de la « Bibliothèque du Médecin-Praticien ou résumé général de tous les ouvrages de clinique médicale et chirurgicale, de toutes les monographies, de tous les mémoires de médecine et de chirurgie pratiques, anciens et modernes, publiés en France et à l’étranger par une société de médecins sous a direction du docteur Fabre… », (Paris), tome neuvième, Maladies de l’encéphale, maladies mentales, maladies nerveuses, 1849, pp. 525-526.    Antoine François Hippolyte Fabre (1797-1854). Médecin et chroniqueur médical dans la Gazette des Hôpitaux civils et militaires. [p. 525, colonne 2] ARTICLE XV. Zoanthropie. Ζοος, animal ; ανθροπος, homme. On a donné ce nom à la maladie des personnes qui se croient métamorphosées en un animal, et qui en imitent la voix En lire plus

James. LYCANTHROPIA. Extrait du « Dictionnaire universel de Médecine. (Paris), tome quatrième, 1747, colonne 1058.

James. LYCANTHROPIA. Extrait du « Dictionnaire universel de Médecine…, traduit de l’anglos de M. James, par Mre Diderot, Eidous & Toussaint. Revu, corrigé & augmenté par M. Julien Busson, Docter-Régent de la Faculté de Médecine de Paris », (Paris), tome quatrième, 1747, colonne 1058.   Robert James (1703-1776). Médecin anglais surtout connu comme l’inventeur de la poudre diaphorétique à laquelle il donna son nom. [colonne 1058] LYCANTHROPIA, de λύϰς loup, άνθρωπς, homme ; lycanthropie ; espèce de délire mélancolique dont Oribase donne la description suivante. Les malades sortent de leurs maisons pendant la nuit, imitent les loups en toutes choses, & rodent aux environs des tombeaux jusqu’au retour du jour. ( Actuarius ajoute, qu’ils retournent pour lors chez eux, & reprennent leur bon sens.) On En lire plus