Articles de la catégorie : Les grands traités

François Lebrun. Le « Traité des Superstitions » de Jean-Baptiste Thiers, contribution à l’ethnographie de la France du XVIIe siècle. Extrait des « Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest (Anjou, Maine, Touraine) » (Rennes), — Tome LXXXIII, n° 3, septembre 1976, pp. 443-465.

François Lebrun. Le « Traité des Superstitions » de Jean-Baptiste Thiers, contribution à l’ethnographie de la France du XVIIe siècle. Extrait des « Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest (Anjou, Maine, Touraine) » (Rennes), — Tome LXXXIII, n° 3, septembre 1976, pp. 443-465.   François Lebrun (1923-2013). Historien. Professeur émérite d’histoire moderne à l’université Rennes 2 Haute Bretagne, François Lebrun est un spécialiste de l’Anjou à l’époque moderne. Quelques publication : — Les hommes et la mort en Anjou aux XVIIIe e tXVIIIe siècles, Paris, La Haye, Éditions Mouton, 1971. — La Vie conjugale sous l’Ancien Régime, Colin, 1975, rééd. 1998 — Se soigner autrefois.Médecins, saints et sorciers  aux XVIIe etXVIIIe siècles, Messidor, 1983. — L’Europe et le monde : XVIe, XVIIe, XVIIIe siècle, Armand Colin, coll. En lire plus

Alexandre Axenfeld. Jean Wier et la Sorcellerie. Article paru dans les « Conférences historiques faites pendant l’année 1865 à la Faculté de médecine de Paris », (Paris), Germer Baillière, 1866, pp. 383-443.

Alexandre Axenfeld. Jean Wier et la Sorcellerie. Article paru dans les « Conférences historiques faites pendant l’année 1865 à la Faculté de médecine de Paris », (Paris), Germer Baillière, 1866, pp. 383-443. Et tiré à part : Jean Wier et la Sorcellerie. Paris, Germer Baillière, 1866. 1 vol. in-8°, 95 p. Alexandre Axenfeld (1825-1876). D’origine ukrainienne (né à Odessa), naturalisé français, il fut professeur à la Faculté de médecine de Paris. Il fut l’élève de Jean-Baptiste Bouillaud et Gabriel Andral. Durant un temps il fut aussi, bibliothécaire de la faculté de médecine. Il eut comme patients, Adèle Hugo et Gustave Flaubert. Quelques publications : —  Des principaux accidents qui s’observent à la suite de la trachéotomie, chez les enfants atteints de croup. Thèse de En lire plus

Parchappe du Vinay. Démonologie et sorcellerie au XVe siècle. Le Maillet des sorcières. Article paru dans la « Revue de Rouen et de la Normandie », (Rouen), 11e année, 1er semestre, 143, pp. 193-200, pp. 287-294, pp. 350-37, et 2ème semestre, pp. 5-18.

Parchappe de Vinay. Démonologie et sorcellerie au XVe siècle. Le Maillet des sorcières. Article paru dans la « Revue de Rouen et de la Normandie », (Rouen), 11e année, 1er semestre, 143, pp. 193-200, pp. 287-294, pp. 350-37, et 2ème semestre, pp. 5-18. Jean-Baptiste-Maximien Parchappe de Vinay (1800-1866). Médecin aliéniste, il fit ses études à Rouen et à Paris. Avec Guillaume Ferrus (1784-1861) et Jacques-Étienne Belhomme (1800-1880), il fut une figure éminente de la psychiatrie française du XIXe siècle. Il s’opposa à ses confrères de l’époque qui défendaient que la cause de la plupart des maladies mentales pouvait être localisée anatomiquement. Il est l’auteur d’une étude pionnière de la statistique psychiatrique.  intitulée Recherches statistiques sur les causes de l’aliénation mentale. Quelques unes de ses publications En lire plus