Articles de la catégorie : Exorcisme

Joseph de Bonniot (Le Père). Iconographie des possessions. PARTIE 2. Article paru dans la revue « Etudes religieuses, historiques et littéraires », (Paris), XXVe année, tome XLIII, janvier-avril 1888, pp. 23-41.

Print

Joseph de Bonniot (Le Père). Iconographie des possessions. PARTIE 2. Article paru dans la revue « Etudes religieuses, historiques et littéraires », (Paris), XXVe année, tome XLIII, janvier-avril 1888, pp. 23-41. Très rare article que nous avons trouvé par hasard car jamais vu cité, qui propose une critique des méthodes de Jean-Martin Charcot pour « prouver » l’existence de l’hystérie, dans la droite ligne de celle que sera la remarquable étude de Georges Didi-Huberman et son Invention de l’hystérie. Même si l’argumentation est absolument différente, religieuse bien sûr pour celle de Bonniot qui s’appuie essentiellement sur le livre de Charcot et Richer, Les Démoniaques dans l’Art, la théâtralité clinique pour Didi-Huberman, qui raconte et interroge les pratiques qui se firent jour à La Salpêtrière. Remarquables l’un En lire plus

Joseph de Bonniot (Le Père). Iconographie des possessions. PARTIE 1. Article paru dans la revue « Etudes religieuses, historiques et littéraires », (Paris), XXVe année, tome XLIII, janvier-avril 1888, pp. 481-499.

MEIGE0002

Joseph de Bonniot (Le Père). Iconographie des possessions. PARTIE 1. Article paru dans la revue « Etudes religieuses, historiques et littéraires », (Paris), XXVe année, tome XLIII, janvier-avril 1888, pp. 481-499. Très rare article que nous avons trouvé par hasard car jamais vu cité, qui propose une critique des méthodes de Jean-Martin Charcot pour « prouver » l’existence de l’hystérie, dans la droite ligne de celle que sera la remarquable étude de Georges Didi-Huberman et son Invention de l’hystérie. Même si l’argumentation est absolument différente, religieuse bien sûr pour celle de Bonniot qui s’appuie essentiellement sur le livre de Charcot et Richer, Les Démoniaques dans l’Art, la théâtralité clinique pour Didi-Huberman, qui raconte et interroge les pratiques qui se firent jour à La Salpêtrière. Remarquables l’un En lire plus

Parchappe du Vinay. Démonologie et sorcellerie au XVe siècle. Le Maillet des sorcières. Article paru dans la « Revue de Rouen et de la Normandie », (Rouen), 11e année, 1er semestre, 143, pp. 193-200, pp. 287-294, pp. 350-37, et 2ème semestre, pp. 5-18.

PARCHAPPESPRENGER0001

Parchappe de Vinay. Démonologie et sorcellerie au XVe siècle. Le Maillet des sorcières. Article paru dans la « Revue de Rouen et de la Normandie », (Rouen), 11e année, 1er semestre, 143, pp. 193-200, pp. 287-294, pp. 350-37, et 2ème semestre, pp. 5-18. Jean-Baptiste-Maximien Parchappe de Vinay (1800-1866). Médecin aliéniste, il fit ses études à Rouen et à Paris. Avec Guillaume Ferrus (1784-1861) et Jacques-Étienne Belhomme (1800-1880), il fut une figure éminente de la psychiatrie française du XIXe siècle. Il s’opposa à ses confrères de l’époque qui défendaient que la cause de la plupart des maladies mentales pouvait être localisée anatomiquement. Il est l’auteur d’une étude pionnière de la statistique psychiatrique.  intitulée Recherches statistiques sur les causes de l’aliénation mentale. Quelques unes de ses publications En lire plus