Articles de la catégorie : Envoutement

Alfred Maury. Fragment d’un mémoire sur l’histoire de l’astrologie et de la magie dans l’Antiquité et au Moyen Age. Extrait de la « Revue archéologique », (Paris), 16e année, n°1, avril 1859 à septembre 1859, pp. 1-24.

Alfred Maury. Fragment d’un mémoire sur l’histoire de l’astrologie et de la magie dans l’Antiquité et au Moyen Age. Extrait de la « Revue archéologique », (Paris), 16e année, n°1, avril 1859 à septembre 1859, pp. 1-24. Cette contribution princeps, inaugure le long et complet travail de l’auteur sur la Magie et l’Astrologie, qui paraîtra l’année suivante (voir ce-dessous). Louis-Ferdinand-Alfred MAURY  (1817-1892). Très tôt, dès 1836, il se consacre à l’étude de l’archéologie des langues anciennes et modernes, de la médecine et du droit. Son poste officiel à la Bibliothèque nationale, puis à la celle de l’Institut, lui permet d’être au centre du dispositif de ses recherches. Dès l’origine membre de la Société des Annales médico-psychologiques, bien de non médecin, il sera un En lire plus

Ernest Langlois. Un évêque de Verdun, prince de Lorraine, ensorcelé, marié et condamné par le tribunal de l’Inquisition. Extrait des « Annales de l’Est », (Nancy), neuvième année, 1895, pp. 277-299.

Ernest Langlois. Un évêque de Verdun, prince de Lorraine, ensorcelé, marié et condamné par le tribunal de l’Inquisition. Extrait des « Annales de l’Est », (Nancy), neuvième année, 1895, pp. 277-299. Un procès exemplaire de la duplicité de l’Eglise et de ses représentants, mais aussi du bras séculier, pour protéger l’un des leurs. Ernest Langlois (1857-1924). Historien et médiéviste. Après ses études à L’Ecole nationale des chartes, il obtint le diplôme d’archiviste paléographe (1883) et fut nommé la même année à l’Ecole française de Rome. Il y resta jusqu’à son élection à l’université de Lille où il finit sa carrière comme doyen. Quelques publications : — Le Couronnement Looys (1888) — Origines et sources du Roman de la Rose (1890) — Le jeu de Robin En lire plus

Pierre Mabille. Les loas parlant en govis. Sorcellerie et voyance dans la religion vaudou. Extrait de la revue « Les lettres nouvelles », (Paris), 4e année, n°64, octobre 1958, pp. 409-417.

Pierre Mabille. Les loas parlant en govis. Sorcellerie et voyance dans la religion vaudou. Extrait de la revue « Les lettres nouvelles », (Paris), 4e année, n°64, octobre 1958, pp. 409-417. Il s’agit probablement de Pierre Mabille, médecin, écrivain et anthropologue (1904-1952), essayiste proche des surréalistes ? auteur de : Le miroir du merveilleux. Préface d’André Breton. Paris, Minuit, 1962. 1 vol. in-8°, 327 p. [p. 409] PIERRE MABILLE LES LOAS PARLANT EN GOVIS SORCELLERIE ET VOYANCE DANS LA RELIGION VAUDOU Un ami, le Docteur Maximilien, m’a proposé hier de m’emmener pour interroger les loas parlant en govis (1). Le problème l’inquiète, il voudrait mon avis. J’ai accepté avec enthousiasme et nous voici en fin d’après-midi, alors que la chaleur commence déjà à s’atténuer, En lire plus