Articles de la catégorie : Sorcellerie

Paul Richer. Des démoniaques, d’après des représentations populaires. Extrait de la « Revue scientifique »,(Paris), 1902, quatrième série, tome XVII, pp. 359-368.

Paul Richer. Des démoniaques, d’après des représentations populaires. Extrait de la « Revue scientifique »,(Paris), 1902, quatrième série, tome XVII, pp. 359-368.   Paul Marie Louis Pierre Richer (1849-1933). Neurologue, anatomiste, historien de la médecine, illustrateur et sculpteur fut un des plus connus collaborateurs de Jean-Martin Charcot, avec qui il publia plusieurs travaux. Il enseigna également la physiologie du mouvement à l’École des Beaux-Arts à Paris, à l’aide de la chronophotographie. Quelques publication : — Étude descriptive de la grande attaque hystérique ou attaque hystéro-épileptique et de ses principales variétés. Avec 33 figures dans le texte et 4 planches. Paris, V. Adrien Delahaye et Cie, 1879. 1 vol. in-8°, 2 ffnch., 196 p., 4 planches hors texte. — Études cliniques sur l’hystéro-épilepsie ou En lire plus

Les Possédées de Morzine en Savoie. Extrait de la « Revue de thérapeutique médico-chirurgicale », (Paris), 1864, pp. 446-448.

Les Possédées de Morzine en Savoie. Extrait de la « Revue de thérapeutique médico-chirurgicale », (Paris), 1864, pp. 446-448. Un des très nombreux résumés de l’affaire de Morzine. [p. 446, colonne 1] Les Possédées de Morzine en Savoie (1). Depuis 1857, il s’est établi à Morzine, en Savoie, une espèce d’épidémie morale des plus extraordinaires, qui fait croire aux bonnes gens du pays que les personnes qui en sont atteintes sont possédées du démon. La maladie a débuté chez deux petites filles très-pieuses, qui furent bientôt prises de véritables crises convulsives, accompagnées de phénomènes très-singuliers, inexplicables, qui gagnèrent de proche en proche, de façon à s’emparer d’un grand nombre d’enfants, de jeunes filles et de femmes. Ces enfants, pendant leurs crises, [p. En lire plus

Claude-François Michéa. Des hallucinations. Thèse n°159, présentée et soutenue à la Faculté de Médecine de Paris, le 15 juin 1837. Paris, Imprimerie et fonderie de Rignoux et Cie, 1837. 1vol. in-4°, 21 p.

Claude-François Michéa. Des hallucinations. Thèse n°159, présentée et soutenue à la Faculté de Médecine de Paris, le 15 juin 1837. Paris, Imprimerie et fonderie de Rignoux et Cie, 1837. 1vol. in-4°, 21 p. Cette publication de Michéa, comme plusieurs autres de cet auteur, a échappée à Yve-Plessis dans sa Bibliographie  méthodique et raisonnée de la Sorcellerie. Claude-François Michéa (1815-1882). Médecin aliéniste, d’abord interne, puis directeur durant de longues années de à la maison de santé Marcel-Sainte-Colombe, drue Picpus, à Paris. Un des fondateur de la Société médico-psychologique et un des plus actifs collaborateurs des Annales média-psychologiques. Il fut un des premiers aliénistes à traiter de la question de la folie et de la responsabilité des aliénés devant les tribunaux. Outre les quelques publications citées En lire plus