Articles de la catégorie : Suicide

Georges Dumas. La contagion des manies et des mélancolies. Article paru dans la « Revue philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), trente-sixième année, tome LXXII, juillet à décembre 1911, pp. 561-583.

Georges Dumas. La contagion des manies et des mélancolies. Article paru dans la « Revue philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), trente-sixième année, tome LXXII, juillet à décembre 1911, pp. 561-583.   Georges Dumas (1866-1946). Médecin, psychologue, philosophe, fidèle disciple de Théodule Ribot, spécialiste des émotions. Il est chargé de cours à la Sorbonne et en 1912 professeur titulaire de psychologie expérimentale et pathologique. Il fonda des instituts à Buenos Aires, Santiago du Chili et à Rio de Janeiro l’Institut franco-brésilien. Avec Pierre Janet, à qui il succèdera à la Sorbonne, il fonde la Journal de psychologie normale et pathologique en 1903. Il est surtout connu pour son Traité de Psychologie (1924) en 2 volumes et son Nouveau Traité de En lire plus

Gilbert Ballet. Rapports de l’hystérie et de la folie. Extrait « Des procès-verbaux, mémoires et discussions  du Congrès des Médecins Aliénistes et Neurologistes de France et des Pays de langue française, Cinquième session, Clermont-Ferrand du 6 août au 11 août 1894 »n (Paris), G. Masson, 1895, pp. 17-77.

Gilbert Ballet. Rapports de l’hystérie et de la folie. Extrait « Des procès-verbaux, mémoires et discussions  du Congrès des Médecins Aliénistes et Neurologistes de France et des Pays de langue française, Cinquième session, Clermont-Ferrand du 6 août au 11 août 1894 » (Paris), G. Masson, 1895, pp. 17-77. Outre l’intérêt épistémologique de cette communication, c’ est certainement la seconde, après de celle de Pierre Janet, en français, à citer les travaux de Breuer et Freud. Gilbert-Louis-Simon Ballet (1853-1916). Né à Ambazas, en Haute-Vienne, son père était lui-même médecin. Elève de Jean-Martin Charcot, influencé par Théodule Ribot, il s’intéresse très tôt aux phénomènes du langage, en particulier de l’aphasie, qu’il ramène dans le champ d’investigation de la médecine, alors qu’ils se trouvent le En lire plus

Esquirol. Démonomanie. Extrait du « Dictionnaire des sciences médicales – Panckoucke », tome 8, DAC-DES, 1814, pp. 294-318.

Esquirol. DÉMONOMANIE. Extrait du « Dictionnaire des sciences médicales – Panckoucke », (Paris), tome 8, DAC-DES, 1814, pp. 294-318. Jean-Étienne-Dominique Esquirol est né à Toulouse le 4 janvier 1772 et mort à Paris le 12 décembre 1840. Médecin aliéniste, il est à l’origine de la loi de 1838 obligeants chaque département français à se doter d’un asile psychiatrique, qui deviendront les hôpitaux spécialisés. Il fût en médecine l’élève de Jean-Nicolas Corvisart et le collaborateur de Philippe Pinel à l’hôpital de la Salpêtrière. Sur le plan épistémologique il fut l’un des premiers à établir une distinction entre hallucination et illusion. Nous renvoyons pour plus de détails sur la vie et la carrière de ce pilier fondateur de la psychiatrie au Dictionnaire biographique de En lire plus