Articles de la catégorie : Portraits de Malades

Théodore Géricault. Les représentations de la Folie. Les Monomanes. 1820. Album.

gericaultfolie0001

Théodore Géricault. Les représentations de la Folie. Les Monomanes. 1820. Album.  Théodore Géricault (1791-1824). Théodore Géricault, c’est également cet artiste qui a peint le Radeau de laMéduse. Il meurt très jeune, à seulement 32 ans, mais a eu le temps de nous laisser une vingtaine d’oeuvres majeures La maladie mentale est un nouveau sujet d’études pour les médecins du début du XIXè siècle. Jean-Etienne Esquirol identifie la monomanie, une pathologie caractérisée par la « fixation de l’esprit sur un objet unique ». Il aurait passé commande à Théodore Géricault d’une dizaine de tableaux, certain disent une demi-douzaine, représentant des malades atteints de cette pathologie afin d’illustrer ses conférences. Ou peut-être était-ce le médecin-chef de l’hôpital de la Salpêtrière qui les lui a demandés En lire plus

La maladie des mystiques. – Louise Lateau. Par Évariste Warlomont. 1875.

WARLOMONTLATEAU0001

Évariste Warlomont. La maladie des mystiques. – Louise Lateau. Article parut dans la « Revue Scientifique de la France et de l’Étranger Revue des cours scientifiques », (Paris), tome VIII, tome XV de la collection, 4e année, 2e semestre, janvier à juillet, n°41, 10 avril 1875, pp. 957-968 sur 2 colonnes. Sont publiés ici les principaux éléments du rapport effectué par E. Warlomont à la demande des autorités sur la stigmatisée Louise Lateau. Évariste Warlomont (1820-1899). Docteur en médecine, ophtalmologiste, Membre et Président (1886) de l’Académie royale de Médecine de Belgique. Rapport de la Commission qui a été chargée d’examiner le travail de M. le Dr Charbonnier intitulé : Maladies et facultés diverses des Mystiques, Bruxelles, Bulletin de l’Académie de Médecine de Belgique, En lire plus

Les expressions des passions de l’âme. Par Charles Le Brun. 1727.

LEBRUNCHARLES0001

Charles Le Brun. Expressions des passions de l’âme. Représentées en plusieurs testes gravées d’après les desseins dr feu Monsieur Le Brun, premier peintre du Roy. A Paris, par Jean Audran, graveur du Roy en son Académie à l’hôtel Royal des Gobelins, avec Privilège du Roy. 1727. – Dessein de cet ouvrage. Charles Le Brun baptisé en 1619 est mort à Paris en 1690. Premier peintre du Roi Louis XIV, directeur de l’Académie royale de Peinture et de Sculpture, dont il a obtenu, accompagné de Philippe de Champaigne, la création auprès de Mazarin en 1648, et de la Manufacture royale des Gobelins. Il est surtout connu pour sa décoration du château de Versailles, et plus particulièrement de la galerie des Glaces. Le cahier En lire plus