Articles de la catégorie : Obsession

Pierre Janet. À propos du « déjà-vu ». Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), deuxième année, 1905, pp. 289-307.

Pierre Janet. À propos du « déjà-vu ». Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), deuxième année, 1905, pp. 289-307.   Pierre Marie Félix Janet nait à Paris le 30 mai 1859 et y meurt 27 février 1947. Philosophe, psychologue et médecin il occupe une place prépondérante dans l’histoire de ces disciplines. Il s’est fait remarquer également par une vive polémique avec Freyd contre la psychanalyse et l’origine de celle-ci. Il est à l’origine du concept de subconscient qu’il explicite en 1889 dans son ouvrage L’automatisme psychologique. Remarquable clinicien, il nous a laissé un corpus conséquent dont nous ne citerons que quelques travaux — Les obsessions et la psychasthénie. 1903. 2 vol. — De l’angoisse à l’extase. — Etat mental des hystériques. En lire plus

Jacques Callot. Les sept péchés capitaux. Sept eaux-fortes, 1617-1621). 

Jacques Callot. Les sept péchés capitaux. Sept eaux-fortes, 1617-1621).  Toujours dans le cadre de notre travail sur l’histoire de la folie, qui s’attache aux textes, mais aussi à l’iconographie, nous avons choisi de reproduire des 7 gravures de Jacques Callot. Jacques Callot (1592-1635). Dessinateur et graveur lorrain, considéré comme le maître de l’eau-forte.O n doit à Callot plusieurs innovations qui permirent le plein développement de cet art, en particulier l’utilisation du « vernis dur. Les planches furent probablement à Florence, sans certitude. On ne sait pas non plus pour quel commanditaire elle a été faite ni dans quelles circonstances. Les dates 1617-1621 (1619-1621 pour Avaricia) indiquent la durée de la réalisation et la ville d’édition qui est Florence. [Cf. Elisabeth Poulain]. Nous avons retenus quelques En lire plus

Philippe Chaslin & Ignace Meyerson. Une rêverie de défense. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), XVIIe année, 1920, pp. 59-68.

Philippe Chaslin & Ignace Meyerson. Une rêverie de défense. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), XVIIe année, 1920, pp. 59-68.   Philippe Chaslin (1857-1923). Aliéniste, grand spécialiste de la nosographie française et allemande, il fait une description fort pertinente de la confusion mentale et de la folie discordante, synonyme de schizophrénie [La confusion mentale primitive. Stupidité, démence aiguë, stupeur primitive. Paris, Asselin et Houzeau, 1895. 1 vol. in-8°, IX p., 264 p.]. Il fut chef à la Salpêtrière, après avoir exercé à Bicêtre. Il est le premier à s’opposer avec vigueur à la théorie de la dégénérescence alors dominante. On lui doit un ouvrage resté sans égal : Eléments de sémiologie et clinique mentales. Paris, Asselin et Houzeau, En lire plus