Articles de la catégorie : Hysterie

Joseph de Tonquédec. Les maladies du système nerveux et la possession diabolique. Extrait de la revue « Etudes carmélitaines – Foi et mystiques humaines », (Paris). 1938.

Joseph de Tonquédec – Les maladies du système nerveux et la possession diabolique. Extrait de la revue « Etudes carmélitaines – Foi et mystiques humaines », (Paris), XXIIe année, volume 2, 1938, pp. 19-26. Joseph de Tonquédec nait le 27 décembre 1868 et meurt le 21 novembre 1962. Jésuite, théologien, il sera l’exorciste officiel du diocèse de Paris de 1924 à 1962. Une des grandes figure des Etudes carmélitaine où il publia de nombreux article, il fut un bon spécialiste des possessions démoniaques et des œuvres de Satan. Parmi ses publications nous retiendrons : — Le miracle et ses contrefaçons. Prodiges: païens – hérétiques. Magie. Spiritisme. Hypnotisme. Hystérie. Possession. Paris, Retaux-Bray, 1887. 1 vol. in-8°, — Philosophie Bergsonienne, Paris, Editions Beauchesne, 1936. — Les En lire plus

Joseph Babinski. De l’hypnotisme en thérapeutique et en médecine légale. Paris, Imprimerie de la Semaine médicale, 1910.

Joseph Babinski. De l’hypnotisme en thérapeutique et en médecine légale. Paris, Imprimerie de la Semaine médicale, 1910. 1 vol in-8°, 24 p. Cote B.b.F. : 8°Te14 239. Józef Julian Francisez Feliks Babiński ( 1857 – 1932]. D’abord interne en médecine dans le Service de Victor-André Cornil (1837-1908) à l’Hôtel-Dieu (1879), puis chef de clinique dans le service de de Jean-Martin Charcot (1825-1893) à la Salpêtrière 1884. Il soutient en 1885 sa thèse de doctorat sur Étude anatomique et clinique sur la sclérose en plaques, Paris, G. Masson, 1885. 1 vol. in-8°, 151 p. En 1886 il publie un article étonnant Recherches servant à établir que certaines manifestations hystériques peuvent être transférées d’un sujet à un autre sujet sous l’influence de l’aimant, Paris, En lire plus

Alfred Maury. EXTASE. Extrait de la “Nouvelle Encyclopédie, ou dictionnaire philosophique, scientifique, littéraire et inductriel, offrant le tableau des connaissances humaines au dix-neuvièmesiècle par ne société de savans et de littérateurs, sous le direction de P. Leroux et J. Reynad”, (Paris), tome V, EPI-FORC, 1843, pp. 183 – 192.

Alfred Maury. EXTASE. Extrait de la “Nouvelle Encyclopédie, ou  dictionnaire philosophique, scientifique, littéraire et inductriel, offrant le tableau des connaissances humaines au dix-neuvièmesiècle par ne société de savans et de littérateurs, sous le direction de P. Leroux et J. Reynad”, (Paris), tome V, EPI-FORC, 1843, pp. 183, colonne 1 – pp. 192, colonne 2.   Louis-Ferdinand-Alfred MAURY  (1817-1892). Très tôt, dès 1836, il se consacre à l’étude de l’archéologie des langues anciennes et modernes, de la médecine et du droit. Son poste officiel à la Bibliothèque nationale, puis à la celle de l’Institut, lui permet d’être au centre du dispositif de ses recherches. Dès l’origine membre de la Société des Annales médico-psychologiques, bien de non médecin, il sera un contributeur zèlé En lire plus