Articles de la catégorie : Hysterie

René Cruchet. Les erreurs et les dangers du Freudisme. Extrait de « La Presse médicale », (Paris), n°17, samedi 26 février 1927, pp. 357-359.

René Cruchet. Les erreurs et les dangers du Freudisme. Extrait de « La Presse médicale », (Paris), n°17, samedi 26 février 1927, pp. 357-359.   Une critique acerbe et sans grand intérêt du point de vue théorique, mais qu’il faut connaître, car elle reflète bien l’incompréhension des adversaires de Freud. Jean-René Cruchet (1875-1959). Médecin pédiatre et pathologiste. Il exerça toute sa vie à Bordeaux. Ses principaux travaux portent sur les tics, le torticolis, l’encéphalite épidémique et le mal,de l’air. Quelques références bibliographiques parmi ses nombreux travaux, parus sortant dans la presse médical : — Étude critique sur le tic convulsif et son traitement gymnastique. Bordeaux 1901-1902. — Traité des torticolis spasmodiques. Paris, Masson, 1907. 357 cas de torticolis sont colligés dans cette En lire plus

Jean Dagnan-Bouveret. La dépersonnalisation. Extrait de la « Revue de Paris », (Paris), dix-neuvième année, tome sixième, novembre-décembre 1912, pp. 630-653.

Jean Dagnan-Bouveret. La dépersonnalisation. Extrait de la « Revue de Paris », (Paris), dix-neuvième année, tome sixième, novembre-décembre 1912, pp. 630-653. Jean Magnan-Bouveret. Agrégé de philosophie, interne des Hôpitaux de Paris. — Il attribue la dépersonnalisation à l’aboulie. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’ouvrage. – Nous avons gardé l’orthographe, la syntaxe et la grammaire de l’original. – Les images ont été ajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection privée sous © histoiredelafolie.fr [p. 630] LA DÉPERSONNALISATION La personnalité n’est plus pour nous comme pour l’ancienne psychologie une idée abstraite dont les caractères d’unité et d’identité posaient surtout des problèmes de nature métaphysique. La simple observation intérieure ne permettait pas de pénétrer En lire plus

F. Ribes. Observation d’un cauchemar causé par la nymphomanie. Extrait des « Mémoires et observations d’anatomie, de physiologie, de pathologie et de chirurgie », (Paris), Chez J. B. Baillière, tome troisième, 1845, pp. 127-131.

F. Ribes. Observation d’un cauchemar causé par la nymphomanie. Extrait des « Mémoires et observations d’anatomie, de physiologie, de pathologie et de chirurgie », (Paris), Chez J. B. Baillière, tome troisième, 1845, pp. 127-131. François Ribes (1765-1845). Médecin en chef de l’hôpital des Invalides. Membre de l’Académie de médecine. Élu membre de la section de chirurgie. quelques publications: — Histoire de l’ouverture et de l’embaumement du corps de Louis XVIII, fondateur de l’Académie Royale de Médecine [Texte imprimé] / Paris : impur. de Plassan , 1834 — Exposé sommaire des recherches faites sur quelques parties du cerveau [Texte imprimé] : précédé de considérations générales sur cet organe / par le docteur F. Ribes Père / Paris : Félix Malteste , [1839] — Mémoires En lire plus