Articles de la catégorie : Hypnose

Alexandre Axenfeld. Jean Wier et la Sorcellerie. Article paru dans les « Conférences historiques faites pendant l’année 1865 à la Faculté de médecine de Paris », (Paris), Germer Baillière, 1866, pp. 383-443.

AXENFELDWIER0001

Alexandre Axenfeld. Jean Wier et la Sorcellerie. Article paru dans les « Conférences historiques faites pendant l’année 1865 à la Faculté de médecine de Paris », (Paris), Germer Baillière, 1866, pp. 383-443. Et tiré à part : Jean Wier et la Sorcellerie. Paris, Germer Baillière, 1866. 1 vol. in-8°, 95 p. Alexandre Axenfeld (1825-1876). D’origine ukrainienne (né à Odessa), naturalisé français, il fut professeur à la Faculté de médecine de Paris. Il fut l’élève de Jean-Baptiste Bouillaud et Gabriel Andral. Durant un temps il fut aussi, bibliothécaire de la faculté de médecine. Il eut comme patients, Adèle Hugo et Gustave Flaubert. Quelques publications : —  Des principaux accidents qui s’observent à la suite de la trachéotomie, chez les enfants atteints de croup. Thèse de En lire plus

Nicola Kostyleff. Freud et le traitement moral des névroses. Article paru dans le « Journal de psychologique normale et pathologique », (Paris), huitième année, 1911, pp. 135-146 et pp. 246-257.

KOSTYLEFFDORA0001

Nicolaï Kostyleff. Freud et le traitement moral des névroses. Article paru dans le « Journal de psychologique normale et pathologique », (Paris), huitième année, 1911, pp. 135-146 et pp. 246-257. Nicolaï Kostyleff fut maître de conférence à l’Ecole des Hautes Etudes. C’est à peu près tout ce que savons de la biographie de Kostyleff. Même pas ses dates de naissance et de mort. Les historiens de la psychanalyse (E. Roudinesco, A. de Mijolla, O. Douville, et d’autres) ne nous renseignent pas plus. Il fut d’abord un fervent défenseur et promoteur de la psychanalyse, avant de porter son intérêt vers 1914-1915. Nous avons retenu quelques unes de ses publications : — Les derniers Travaux de Freud et le problème de l’hystérie. In « Archives de neurologie », En lire plus

Sylvain Gadon. Dissertation sur le sommeil, les songes et le somnambulisme. Thèse n° 98. A paris, de l’imprimerie de Didot Jeune, 1808. 1 vol. in-4°, 33 p.

GADON0001

Sylvain Gadon. Dissertation sur le sommeil, les songes et le somnambulisme. Thèse n° 98, Présentée et soutenue à l’Ecole de Médecine de Paris; le 25 août 1808, suivant les formes prescrites par l’art. XI de la loi du 19 rentose an XI, conformément à la décision du Ministre de l’Intérieur du 3 rentose an XIII. A paris, de l’imprimerie de Didot Jeune, 1808. 1 vol. in-4°, 33 p. Une des premières thèses en français, et non plus en latin, comme de coutume pour les thèses de l’époque, consacré aux rêves et au somnambulisme, qui se réclame totalement de l’oeuvre de Cabanis et de sa position matérialiste. [B. n. F. : 8- TH PARIS- 88 (98).]  Sylvain Gadon, ex-chirurgien de l’armée d’Italie et En lire plus