Articles de la catégorie : Fous littéraires

Charles Esmonet. La médecine mentale dans les œuvres de Courteline. Extrait de la revue « Le Progrès médical », (Paris), 01, 1911, pp. 149-150.

Charles Esmonet. La médecine mentale dans les œuvres de Courteline. Extrait de la revue « Le Progrès médical », (Paris), 01, 1911, pp. 149-150. Charles-Edmond Esmonet (1873-1914). Médecin, écrivain scientifique qui s’intéressa aux rapports de la médecine et de la littérature. Il fut secrétaire général de du PROGRES MEDICAL, auquel il participa par de très nombreux article et observateur du musée Civile à l’hôpital Lariboisière à Paris. Publication: : La Riviera en danger, 1907. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr [p. 149, colonne 2] La médecine mentale dans les œuvres de Courteline (1). Étudier chez Courteline, chez En lire plus

Tcherpakoff. Avant-propos. Extrait de « Les fous littéraires : rectification et additions à l’Essai bibliographique sur la littérature excentrique, les illuminés, visionnaires, etc. de Philomestre Junior », (Moscou), 1883, pp. 5-14.

Tcherpakoff. Avant-propos. Extrait de « Les fous littéraires : rectification et additions à l’Essai bibliographique sur la littérature excentrique, les illuminés, visionnaires, etc. de Philomestre Junior », (Moscou), 1883, pp. 5-14.   Tcherpakof [pseudonyme de Auguste Ladrague]. Bibliothécaire français,grand  professionnel, travaillant à Saint-Pétersbourg.  . Jusqu’à présent nous ne possédons que très peu d’informations sur cet homme. Né « à la fin de l’empire, au centre de la Champagne », il vint à Moscou après 1812 ; il était étroitement lié à des Français « moscovites », y compris le Chevalier François-Joseph d’Ysarn de Villefort. Ladrague travaillait dans la librairie Gautier quand il entra au service des Ouvaroff., dont il connut à Porétchyé deux générations. Lui-même collectionnait les livres et nous avons trouvé son ex-libris sous celui d’Ouvaroff. [p. 5] En lire plus

C. Lauzit. Aperçu général sur les écrits des aliénés. Thèse pour le doctorat en médecine… de la Faculté de médecine de Paris. Paris, Librairie Ollier-Henry, 1888.

C. Lauzit. Aperçu général sur les écrits des aliénés. Thèse n°351,  pour le doctorat en médecine… de la Faculté de médecine de Paris. Paris, Librairie Ollier-Henry, 1888. 1 vol in-8°, 4 ffnch., 68 p. Un des rares travaux sur la question et certainement un des moins connus. Nous n’avons rien trouvé sur cet élève de Benjamin Ball. [p. 1] APERÇU GÉNÉRAL SUR LES ÉCRITS DES ALIÉNÉS INTRODUCTION Un aliéné se reconnaît à des troubles relevant, les uns du domaine physique, les autres du domaine intellectuel et moral. Les premiers qu’on pourrait appeler signes de probabilité sont tirés de l’aspect général du sujet : gestes, attitude, maintien, physionomie et expression du regard. Les autres, appelés sigues de certitude, révèlent les troubles de l’état En lire plus