Articles de la catégorie : folie

Edmond Dupouy. Sorcellerie. —Démonolâtrie. — Incubisme. — Lycanthropie. Extrait de l’ouvrage « Psychologie morbide. Des vésanies religieuses. Erreurs, croyances fixes, hallucinations & suggestions collectives », (Paris), Librairie des Sciences psychiques, Paul Leymarie, 1907, pp. 62-101.

Edmond Dupouy. Sorcellerie. —Démonolâtrie. — Incubisme. — Lycanthropie. Extrait de l’ouvrage « Psychologie morbide. Des vésanies religieuses. Erreurs, croyances fixes, hallucinations & suggestions collectives », (Paris), Librairie des Sciences psychiques, Paul Leymarie, 1907, pp. 62-101. Edmond Dupouy (1838-1920). Docteur en médecine (Paris, 1869). Quelques publications : — La prostitution dans l’antiquité. Etude d’hygiène sociale. Paris, Librairie Meurillon, 1887. 1 vol. in-8°, 2 ffnch, 219 p. — La prostitution dans l’antiquité dans ses rapports avec les maladies vénériennes. Etude d’hygiène sociale. Quatrième édition. Paris, Société d’Editions Scientifiques, 1898. 1 vol. in-8°, 2 ffnch, 332 p. Il s’agit réellement d’une édition autre originale tant augmentée. — Le Moyen-Age médical. Les médecins au moyen-âge. – Les grandes épidémies. – Démonomanie. – Sorcellerie. – Spiritisme. – La En lire plus

Arnulphe Aumont. Délire. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome 4, 1751, pp. 785-788.

Arnulphe Aumont. Délire. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome 4, 1751, pp. 785-788.   Arnulphe d’Aumont (1721-1800). Médecin français et collaborateur de l’Encyclopédie. On se rappelle de cet auteur avec cette publication : — Mémoire sur une nouvelle manière d’administrer le mercure dans les maladies vénériennes et autres. 1762. DÉLIRE, s. m. (Medecine.) est un genre de lésion des fonctions animales. L’étymologie la plus vraissemblable de ce nom vient, selon plusieurs auteurs, du mot lira, qui signifie un fossé en ligne droite que l’on fait dans les champs, qui sert à diriger les sillons ; ainsi d’aberrare de lirâ, s’écarter du principal sillon, a été fait le En lire plus

Préda (de Budapest).Interprétation des troubles du sommeil. Extrait de la revue « L’Informateur des Aliénistes et des Neurologistes », (Paris), Tome V, 5eannée, 1910, p. 248.

Préda (de Budapest).Interprétation des troubles du sommeil. Extrait de la revue « L’Informateur des Aliénistes et des Neurologistes », (Paris), Tome V, 5eannée, 1910, p. 248.   Interprétation des troubles du sommeil, par M. Preda (de Bucarest). — On ne peut pas déterminer la limite précise qui sépare le rêve normal du rêve pathologique. Une analogie existe entre les éléments du rêve pendant le sommeil et les éléments de la vésanie. Les troubles du sommeil sont souvent le point de départ de troubles psychopathiques, hallucinations, illusions, interprétations délirantes, troubles de l’idéation, de la mémoire, de la conscience, de la personnalité, de l’activité, de l’affectivité. Le sommeil et le rêve sont une source importante de renseignements sur l’état psychologique et physiologique; ils sont, parfois, En lire plus