Articles de la catégorie : folie

Les Possédées de Morzine en Savoie. Extrait de la « Revue de thérapeutique médico-chirurgicale », (Paris), 1864, pp. 446-448.

Les Possédées de Morzine en Savoie. Extrait de la « Revue de thérapeutique médico-chirurgicale », (Paris), 1864, pp. 446-448. Un des très nombreux résumés de l’affaire de Morzine. [p. 446, colonne 1] Les Possédées de Morzine en Savoie (1). Depuis 1857, il s’est établi à Morzine, en Savoie, une espèce d’épidémie morale des plus extraordinaires, qui fait croire aux bonnes gens du pays que les personnes qui en sont atteintes sont possédées du démon. La maladie a débuté chez deux petites filles très-pieuses, qui furent bientôt prises de véritables crises convulsives, accompagnées de phénomènes très-singuliers, inexplicables, qui gagnèrent de proche en proche, de façon à s’emparer d’un grand nombre d’enfants, de jeunes filles et de femmes. Ces enfants, pendant leurs crises, [p. En lire plus

Robert James. SOMNUS. Extrait du « Dictionnaire universel de médecine, chirurgie, chymie, de botanique, d’anatomie, de pharmacie, d’histoire naturelle, &c. . Traduit de l’anglois de M. James, par Mre Diderot. Eidous & Toussaint, Revu et corrigé par M. Julien Busson. » (Paris), 1748, colonne 1565-colonne 1576.

Robert James. SOMNUS. Extrait du « Dictionnaire universel de médecine, chirurgie, chymie, de botanique, d’anatomie, de pharmacie, d’histoire naturelle, &c. . Traduit de l’anglois de M. James, par Mre Diderot. Eidous & Toussaint, Revu et corrigé par M. Julien Busson. » (Paris), 1748, colonne 1565-colonne 1576.   Robert James (1703-1776). Médecin anglais surtout connu comme l’inventeur de la poudre diaphorétique à laquelle il donna son nom. Autres articles — LYCANTHROPIA. Extrait du « Dictionnaire universel de Médecine…, traduit de l’anglos de M. James, par Mre Diderot, Eidous & Toussaint. Revu, corrigé & augmenté par M. Julien Busson, Docter-Régent de la Faculté de Médecine de Paris », (Paris), tome quatrième, 1747, colonne 1058. [en ligne sur notre site] — SOMNIUM. Extrait du « Dictionnaire universel de médecine, En lire plus

Claude-François Michéa. Des hallucinations. Thèse n°159, présentée et soutenue à la Faculté de Médecine de Paris, le 15 juin 1837. Paris, Imprimerie et fonderie de Rignoux et Cie, 1837. 1vol. in-4°, 21 p.

Claude-François Michéa. Des hallucinations. Thèse n°159, présentée et soutenue à la Faculté de Médecine de Paris, le 15 juin 1837. Paris, Imprimerie et fonderie de Rignoux et Cie, 1837. 1vol. in-4°, 21 p. Cette publication de Michéa, comme plusieurs autres de cet auteur, a échappée à Yve-Plessis dans sa Bibliographie  méthodique et raisonnée de la Sorcellerie. Claude-François Michéa (1815-1882). Médecin aliéniste, d’abord interne, puis directeur durant de longues années de à la maison de santé Marcel-Sainte-Colombe, drue Picpus, à Paris. Un des fondateur de la Société médico-psychologique et un des plus actifs collaborateurs des Annales média-psychologiques. Il fut un des premiers aliénistes à traiter de la question de la folie et de la responsabilité des aliénés devant les tribunaux. Outre les quelques publications citées En lire plus