Articles de la catégorie : Délire et Hallucination

J. -E.-D. Esquirol. Des hallucinations. (1817). Extrait Des maladies mentales considérées sous le rapport médical, hygiénique, et médico-légal (1838)

J. -E.-D. Esquirol. Des hallucinations. (1817). Extrait « Des maladies mentales considérées sous le rapport médical, hygiénique, et médico-légal. » Paris, J.-B. Baillière, 1838, pp. 159-201. [Réédition : Paris, Frénésie Editions, 1989. 2 tomes en 1 vol. in-8°, dans la collection « Insania. Les introuvables de la Psychiatrie ».    Texte princeps dans lequel Esquirol donne au terme d’hallucination une première définition moderne, en particulier en faisant la distinction entre hallucination et illusion, qui ouvrira les grands débats, d’abord de 1845, puis de 1855, et une quantité impressionnante d’affinements, de propositions et de contre-propositions, toujours d’actualité. Jean -Étienne-Dominique Esquirol (1772-1840). Médecin aliéniste, considéré comme le père de l’organisation de ce qui deviendra la psychiatrie française en faisant voter la loi du 30 juin 1838, obligeant chaque département à se doter En lire plus

Μ. Tamburini. La théorie des hallucinations. Extrait de « Revue scientifique de la France et de l’Étranger », (Paris), troisième série, tome I, (tome XXVII de la colection), 1ère année, 1er semestre, janvier à juillet 1881, pp. 138-142.

Μ. Tamburini. La théorie des hallucinations. Extrait de « Revue scientifique de la France et de l’Étranger », (Paris), troisième série, tome I, (tome XXVII de la colection), 1ère année, 1er semestre, janvier à juillet 1881, pp. 138-142.   Tamburini à la suite des théories de Ferrier, Münk et Nothnagel, tente une application de leurs découvertes physiologiques au problème de l’hallucination. Il admet comme cause fondamentale un état d’excitation des centres sensoriels corticaux. Augusto Tamburini (1848-1919). Médecin psychiatre italien. Quelques publications : — Préface à la traduction italienne du traité de Emil Kraepelin Trattato di psichiatria. Traduzione sulla VII edizione originale per il Dott. Guido Milano, Dottor Francesco Vallardi, s.. d (1906). — Contributo clinico e anatomo-patologico alle localizzazioni cerebrali, En lire plus

Jules Séglas. L’hallucination dans ses rapports avec la fonction du langage ; — les hallucinations psycho-motrices. Extrait du « Progrès médical », (Paris), tome 2, 1888, pp. 124-126, 137-139.

Jules Séglas. L’hallucination dans ses rapports avec la fonction du langage ; — les hallucinations psycho-motrices. Extrait du « Progrès médical », (Paris), tome 2, 1888, pp. 124-126, 137-139.   Séglas, a étendu la notion d’hallucination à certaines impulsions motrices verbales. Il est de ceux à avoir oeuvrer pour intégrer l’hallucination au délire. Louis Jules-Ernest Séglas (1856-1939). Médecin psychiatre à l’origine de nombreux travaux et auteur lui-même. Il sera le principal contributeur à l’élaboration du  concept du « délire des négation » initié par Jules Cotard.. Il étudia plus particulièrement la nosographie des délires mais aussi des hallucinations et plus généralement des psychoses. Quelques publications : —  (avec Logre). Délire imaginatif de grandeur avec appoint interprétatif. Paris, « L’Encéphale », (Paris), I, 1911, p 6. —  Des troubles En lire plus