Articles de la catégorie : Sexualité

Jourdain Guibelet. Scavoir si les démons ont semence de laquelle l’homme puisse estre engendré ; opinions diverses touchant les demons incubes & succubes… Par Jourdin Guibelet.

Jourdain Guibelet. Scavoir si les démons ont semence de laquelle l’homme puisse estre engendré ; opinions diverses touchant les demons incubes & succubes. D’où peut estre provienue cete erreur de la generation par les demons. L’homme ne peut estre engendré que de l’homme. Chapitre XVIII de son ouvrage : Trois Discours Philosophiques. Le I. de la comparaison de l’homme avec le monde. Le II. du Principe de la génération de l’homme. Le III. de l’Humeur Melancholique. Mis de nouveau en lumière par…, A Evreux, Chez Antoine le Marié, 1603, 1 vol.in-12, (12), 286 feuillets,    Jourdain Guibelet est un médecin Normand, supposé né à Evreux (Eure) où il exerça la médecine à la fin du du XVIe siècle.  Il mourut le En lire plus

Gilbert Robin. Les haines familiales. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), douzième série, tome premier, quatre-vingt-quatrième année, 1926, pp. 309-329.

Gilbert Robin. Les haines familiales. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), douzième série, tome premier, quatre-vingt-quatrième année, 1926, pp. 309-329.   Comme bien souvent, cet article anticipe la parution prochaine d’un auteur sur un sujet précis, ce qui enfaite la parution princeps. Gilbert Robin (1893-1967). Romancier, essayiste et psychiatre français, spécialiste de l’enfance et de l’adolescence, connu sous les pseudonymes de « Gil Robin » et de « Docteur G. Durtal ». Il fut l’un des premiers médecins français à s’intéresser à la psychanalyse et à visiter Sigmund Freud (1928). Il fut également en contact avec les premiers membres du moment des surréalistes. Quelques publications : — (avec Henri Colin). Délire de possession chez une mélancolique avec hallucinations psychomotrices obsédantes à caractère coprolalique. En lire plus

Maurice Ducosté. Érection comme équivalent épileptique. Extrait de la « Revue de psychiatrie et de psychologie expérimentale », (Paris), 7e série, 15e année, tome XV, n°5, mai 1911, pp. 183-185.

Maurice Ducosté. Érection comme équivalent épileptique. Extrait de la « Revue de psychiatrie et de psychologie expérimentale », (Paris), 7e série, 15e année, tome XV, n°5, mai 1911, pp. 183-185.   Urbain-Joseph-Maurice Ducosté (1785-1956). Elève d’Emmanuel Régis à Bordeaux, d’Edouard Toulouse et d’Auguste Marie à Villejuif, de Marandon de Montyel et de Paul Sérieux à Ville-Evrard, Maurice Ducosté est représentatif du psychiatres type  de sa génération. Major de l’Adjuvat en 1908, c’est à l’asile public d’aliénés de Bassens (Savoie), près de Chambéry qu’il occupe son premier poste, d’où il passera à Alençon en 1910, à Pau en 1911, avant de remplacer Capgras à la Maison de Santé de Ville-Evrard. Médecin en chef de ce même établissement en 1920, il termine sa carrière En lire plus