Articles de la catégorie : Lacan

Danièle Epstein. Autour de Méduse : Regard et Création. 1993.

Danièle Epstein. Autour de Méduse : Regard et Création. 1993. Article paru à l’origine dans la revue « Correspondances Freudiennes », n° 40/41 sur le thème « Questions d’éthique », Décembre 1993. Danièle Epstein est psychologue clinicienne, psychanalyste, membre du Cercle Freudien et de l’Association Psychanalyse et Médecine. Elle a exercé en institution à l’hôpital de Ville Evrard, ainsi qu’à la Protection Judiciaire de la Jeunesse à Paris, où son engagement clinique auprès des mineurs délinquants a donné lieu à de nombreux articles ainsi qu’à deux ouvrages : — Pour une éthique clinique dans le cadre judiciaire », ed Fabert — Dérives adolescentes, de la délinquance au djihadisme », ed érès Sa réflexion sur la violence de ces adolescents l’a amenée à développer  la question du refoulement primaire, En lire plus

Colette Soler. Lacan lu par . EPFCL-France. 2017. 1h45.

Colette Soler. Lacan lu par. EPFCL-France. 2017. 1h45. Colette Soler est philosophe et docteur en psychologie, elle a fait toute sa formation avec Jacques Lacan avant de choisir d’exercer la psychanalyse et de l’enseigner à Paris et dans divers pays du monde. En 1998, elle a été à l’origine du mouvement des Forums du Champ lacanien puis de son Ecole internationale de Psychanalyse dans laquelle elle travaille maintenant. Colette Soler, auteure de plusieurs livres et psychanalyste à Paris, revient sur son analyse avec Lacan et présente les concepts majeurs du psychanalyste : les noms-du-père, il n’y a pas de rapport sexuel, l’art-dire… Le film éclaire l’impact majeur du psychanalyste sur la pensée du XXe siècle (Deleuze, Barthes, Bourdieu, Foucault le citent) En lire plus

René Targowla & Jacques Lacan. Paralysie générale prolongée. Extrait de la revue « L’Encéphale », (Paris), vingt-cinquièe année, 1930, pp. 83-85.

René Targowla & Jacques Lacan. Paralysie générale prolongée. Extrait de la revue « L’Encéphale », (Paris), vingt-cinquièe année, 1930, pp. 83-85.   René-Jacques Targowla. Reconnu pour ses travaux sur la paralysie générale et surtout pour avoir décrit en 1954, un « syndrome d’hypermnésie émotionnelle paroxystique tardive» chez les déportés. Ce syndrome est l’équivalence de la névrose traumatique qui regroupe trois catégories de symptômes : les symptômes de répétition ou reviviscence, les symptômes non spécifiques et l’altération de la personnalité. Quelques publications : — (avec B. Dujardin). La thérapeutique de la paralysie générale. Rapport d’assistance du Congrès des médecins aliénistes et neirologistes de France et des pays de langue française. XXXVIIe session, 1928. Paris, Masson et Cie, 1928. 1 vol. in-8°, 38 p. En lire plus