Articles de la catégorie : Stigmates

L. Lefranc. Deux cas de brûlures hyperphysiques. Extrait de la revue « Le Monde Psychique », (Paris), 2e année, n°15, mai 1912, pp. 449-456.

L. Lefranc. Deux cas de brûlures hyperphysiques. Extrait de la revue « Le Monde Psychique », (Paris), 2e année, n°15, mai 1912, pp. 449-456. L. Lefranc. Fondateur avec Charles Lancelin de l’institut de Recherches Psychiques en 1911. Spécialiste des expériences spirites et collaborateur régulier du colonel De Rochas. Quelques publications : — Organisation définitive d’un “Bureau Julia” à “l’Institut de Recherches Psychiques de France” », Le Monde Psychique, Organe mensuel l’Institut de Recherches Psychiques de France”pour l’étude expérimentale des phénomènes spirites, février 1912, n°12, p. 357. —  Organisation définitive d’un “Bureau Julia” à l’Institut de Recherches Psychiques de France, ibid., pp. 357-358. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Nous avons gardé l’orthographe, la syntaxe et la grammaire En lire plus

Georges Dumas. La stigmatisation chez les mystiques chrétien. Extrait de la « Revue des Deux Mondes », (Paris), tome 39, 1907, pp. 196-228.

Georges Dumas. La stigmatisation chez les mystiques chrétien. Extrait de la « Revue des Deux Mondes », (Paris), tome 39, 1907, pp. 196-228. Georges Dumas (1866-1946). Médecin, psychologue, philosophe, fidèle disciple de Théodule Ribot, spécialiste des émotions. Il est chargé de cours à la Sorbonne et en 1912 professeur titulaire de psychologie expérimentale et pathologique. Il fonda des instituts à Buenos Aires, Santiago du Chili et à Rio de Janeiro l’Institut franco-brésilien. Avec Pierre Janet, à qui il succèdera à la Sorbonne, il fonde la Journal de psychologie normale et pathologique en 1903. Il est surtout connu pour son Traité de Psychologie (1924) en 2 volumes et son Nouveau Traité de psychologie en 10 volumes (1930-1947), tous deux réunirent de prestigieux collaborateurs. Nous renvoyons En lire plus

Alfred Maury. EXTASE. Extrait de la “Nouvelle Encyclopédie, ou dictionnaire philosophique, scientifique, littéraire et inductriel, offrant le tableau des connaissances humaines au dix-neuvièmesiècle par ne société de savans et de littérateurs, sous le direction de P. Leroux et J. Reynad”, (Paris), tome V, EPI-FORC, 1843, pp. 183 – 192.

Alfred Maury. EXTASE. Extrait de la “Nouvelle Encyclopédie, ou  dictionnaire philosophique, scientifique, littéraire et inductriel, offrant le tableau des connaissances humaines au dix-neuvièmesiècle par ne société de savans et de littérateurs, sous le direction de P. Leroux et J. Reynad”, (Paris), tome V, EPI-FORC, 1843, pp. 183, colonne 1 – pp. 192, colonne 2.   Louis-Ferdinand-Alfred MAURY  (1817-1892). Très tôt, dès 1836, il se consacre à l’étude de l’archéologie des langues anciennes et modernes, de la médecine et du droit. Son poste officiel à la Bibliothèque nationale, puis à la celle de l’Institut, lui permet d’être au centre du dispositif de ses recherches. Dès l’origine membre de la Société des Annales médico-psychologiques, bien de non médecin, il sera un contributeur zèlé En lire plus