Articles de la catégorie : Mystique

Garrigou-Lagrange et Benoît Lavaud. Les Circonstances de la Stigmatisation. Extrait des « Études carmélitaines mystiques et missionnaires », (Paris), 20eannée, Volume II., octobre 1936, pp. 188-207.

Garrigou-Lagrange et Benoît Lavaud. Les Circonstances de la Stigmatisation. Extrait des « Études carmélitaines mystiques et missionnaires », (Paris), 20eannée, Volume II., octobre 1936, pp. 188-207.   Réginald Garrigou-Lagrange (1877-1964). Dominicain et théologien. Penseur conservateur, pour ne pas dire réactionnaire, il est à l’origine de plus de cinq cents publications. Les Circonstances de la Stigmatisation. [p. 188] Aimablement invité à préparer un rapport sur la stigmatisation d’après l’École thomiste, j’avais dû m’excuser, faute de temps pour les recherches qu’un tel travail une nécessitées. Mais j’avais offert à mon cher maître et ami le R. P. Garrigou-Lagrange,  de présenter à Avon  la communication qu’il préparait et devait être empêché de venir présenter lui-même. La teneur des rapports précédents, les échanges de vues qui En lire plus

Charles PERRENS. Une affaire d’envoûtement. Documents cliniques. Bordeaux, Imprimerie moderne – A. Destout Ainé, 1927, in-8°, 83 p, 1 fnch. Texte intégral. 

Charles PERRENS. Une affaire d’envoûtement. Documents cliniques. Bordeaux, Imprimerie moderne – A. Destout Ainé, 1927, in-8°, 83 p, 1 fnch. Texte intégral.    Charles Perrens. Médecin, psychiatre, professeur agrégé à la faculté de médecine de Bordeaux, médecin-chef de la maison de santé Château-Picon de 1920 à 1952. En 1974, l’hôpital psychiatrique Château-Picon reçoit une nouvelle appellation sous le vocable de centre hospitalier Charles-Perrens, qui rendra célèbre le nom qu’il porte encore aujourd’hui, qui le fut d’ailleurs plus que par ses travaux qui semblent fort peu nombreux. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Nous avons corrigé plusieurs fautes de composition. –  Les images, ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un En lire plus

Jean Lhermitte. Marie-Thérèse Noblet considérée du point de vue neurologique. Extrait des « Études carmélitaines mystiques et missionnaires », (Paris), 23eannée, vol II, octobre 1938, « Nature et Grâce. Saintété et Folie », pp. 201-209.

Jean Lhermitte. Marie-Thérèse Noblet considérée du point de vue neurologique. Extrait des « Études carmélitaines mystiques et missionnaires », (Paris), 23eannée, vol II, octobre 1938, « Nature et Grâce. Saintété et Folie », pp. 201-209.   Jean Lhermitte (1877-1959). Neurologue et psychiatre français. Elève de Fulgence Raymond et de Pierre Marie. Successivement chef de clinique de ce dernier à la Salpêtrière, médecin en chef de Henri Claude, il devient professeur de psychiatre en 1923. Il s’intéresse de très près aux phénomènes mystique ainsi qu’à la possession démoniaque et nous laissera de nombreux articles sur ces sujets ainsi que quelques ouvrages dont : — La Psychanalyse. Extrait de la « Gazette des hôpitaux civils et militaires », (Paris), 94e année, n°93, 26 novembre 1921, pp. 1485-1489. [en ligne sur En lire plus