Articles de la catégorie : Astrologie

Michéa. Des hallucinations dans la magie. Extrait de la « Revue Contemporaine », (Paris), huitième année,2e série, tome septième, XLIIe de la collection, 1859, pp. 501-537.

Michéa. Des hallucinations dans la magie. Extrait de la « Revue Contemporaine », (Paris), huitième année,2e série, tome septième, XLIIe de la collection, 1859, pp. 501-537. Ce long article a pris comme prétexte la parution du livre de M. Philips (pseudonyme de Durand de Gros) pour brosser une impressionnante fresque de l’histoire de la magie, et des rapports de celle-ci avec les théories de l’hallucination. Claude-François Michéa (1815-1882). Médecin aliéniste, d’abord interne, puis directeur durant de longues années de à la maison de santé Marcel-Sainte-Colombe, drue Picpus, à Paris. Un des fondateur de la Société médico-psychologique et un des plus actifs collaborateurs des Annales média-psychologiques. Il fut un des premiers aliénistes à traiter de la question de la folie et de la responsabilité des En lire plus

Alfred Maury. Fragment d’un mémoire sur l’histoire de l’astrologie et de la magie dans l’Antiquité et au Moyen Age. Extrait de la « Revue archéologique », (Paris), 16e année, n°1, avril 1859 à septembre 1859, pp. 1-24.

Alfred Maury. Fragment d’un mémoire sur l’histoire de l’astrologie et de la magie dans l’Antiquité et au Moyen Age. Extrait de la « Revue archéologique », (Paris), 16e année, n°1, avril 1859 à septembre 1859, pp. 1-24. Cette contribution princeps, inaugure le long et complet travail de l’auteur sur la Magie et l’Astrologie, qui paraîtra l’année suivante (voir ce-dessous). Louis-Ferdinand-Alfred MAURY  (1817-1892). Très tôt, dès 1836, il se consacre à l’étude de l’archéologie des langues anciennes et modernes, de la médecine et du droit. Son poste officiel à la Bibliothèque nationale, puis à la celle de l’Institut, lui permet d’être au centre du dispositif de ses recherches. Dès l’origine membre de la Société des Annales médico-psychologiques, bien de non médecin, il sera un En lire plus

Bergier Nicolas-Sylvestre. Magie, magicien. Article de l’Encyclopédie Méthodique – théologique. (Paris et à Liège), chez Panckoucke et chez Plomteux, 1789, pp. 516-523.

MAGICIEN, MAGIE. Article de l’Encyclopédie Méthodique – théologique par l’abbé Bergier, (Paris et à Liège), chez Panckoucke et chez Plomteux, 1789, pp. 516-523.   Nicolas-Sylvestre Bergier (1718-1790). Abbé et théologien. Il écrivit de nombreux ouvrages contre les philosophes des Lumières. Il s’en prend particulièrement à Rousseau, dont il dénonce les contradictions de la pensée dans Le Déisme réfuté par lui-même (1765). Outre sa participation à l’Encyclopédie Méthodique il fut à l’origine du Dictionnaire théologique. Plusieurs fois réimprimé, notamment en 1854 par les frères Gaume, en 7 vol. in-8, avec des additions du cardinal Thomas Gousset et en 1858, avec des augmentations par Mgr Jean-Marie Doney. Autre article retenu : — Songe. Article extrait de l’Encyclopédie Méthodique. Théologie. (Paris), tome troisième, En lire plus