Articles de la catégorie : Farfadets

Claude Lecouteux. Mara, Ephialtes, incubus. Extrait de la revue « Études Germaniques », (Paris), 42e année, n°1, janvier-mars 1987, pp. 1-24.

Claude Lecouteux. Mara, Ephialtes, incubus. Extrait de la revue « Études Germaniques », (Paris), 42eannée, n°1, janvier-mars 1987, pp. 1-24.   Claude Lecouteux est un médiéviste, germaniste et professeur des universités français, spécialisé dans les études médiévales allemandes. Ses axes de recherches sont : Les êtres de la mythologie populaire — Les croyances touchant aux morts et à la mort — Les mythes, contes et légendes — La magie. Ses très nombreux travaux nous conduisent à quelques choix arbitraires : Démons et génies du terroir au Moyen Âge (préface de Régis Boyer), Paris, Imago, 1995. — Fées, sorcières et loups-garous au Moyen Âge : histoire du double(préface de Régis Boyer), Imago, 1992. — Au-delà du merveilleux : des croyances au Moyen Âge, Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne (PUPS), 1996. — Histoire des Vampires, autopsie d’un mythe, Paris, En lire plus

Alexis Vincent Charles
Berbiguier de Terre-Neuve du Thym. Les Farfadets. LES PLANCHES. 1821.

Alexis Vincent Charles 
Berbiguier de Terre-Neuve du Thym. Les Farfadets, ou tous les démons ne sont pas de l’autre monde. Orné de huit superbes dessins lithographiés. Paris, Chez l’Auteur et P. Gueffier, 1821. 3 vol. in-8°, Alexis Vincent Charles
Berbiguier de Terre-Neuve du Thym (1764-1851). Exclusivement auteur de cet copieuse autobiographie, divisée en 3 volumes, comprenant en  tout 274 chapitres, dans laquelle il relate sa lutte incessante contre les démons qu’il nomment farfadets, il sera « soigné » quelque temps par Philippe Pinel à La Salpêtrière. Il a été redécouvert d’abord par Rayond Queneau, puis par André Blavier, qui le considèrent tous deux comme l’archétype du Fou littéraire. Pour notre par nous renvoyons à l’article de Henri Legrand du Saulle  [1830-1886]. Le délire de persécution. Paris, Henri En lire plus

De Méry. Incuboni pileum rapere. Histoire générale des proverbes, adages, sentences, apophthegmes, Vol. 1, Paris, Delongchamps, 1828, p. 159, 56.

De Méry. Incuboni pileum rapere. Histoire générale des proverbes, adages, sentences, apophthegmes, Vol. 1, Paris, Delongchamps, 1828, p. 159, 56. Incuboni pileum rapere. Enlever le chapeau à un lutin. Le peuple de Rome croyait que les trèsors cachés dans la terre étaient gardés par des lutins. Dans le prologue de l’Auluiaria, de Plaute, un de ces lutins dit, qu’il garde depuis long-temps dans la maison un trésor caché, qui lui avait été confie par l’aïeul du maître. On ajoutait que, si l’on pouvait prendre le chapeau d’un de ces lutins on le forçait de découvrir ce trésor. Virgile, dans le second livre de ses Géorgiques, fait allusion à cette croyance superstirueuse : Condit opes alius, dofossoque incubot auro. « Cet autre amasse En lire plus